La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégies et marchés Les marchés de la robotique...
https://player.vimeo.com/video/208827532?autoplay=1 Damien-Festor-DFE-Les-marches-de-la-robotique-en-France-6046.jpg
26/04/201703:40

Le marché français de la robotique est avant tout une affaire de non-spécialistes. Et ce marché se porte plutôt bien selon l’étude Precepta. Près de 3 300 robots multifonctions ont été vendus dans l’industrie en 2016, soit une hausse de plus de 8% par rapport à 2015. Ce qui place la France au pied du podium européen. En revanche, le volume des livraisons de robots industriels devrait se réduire à court terme selon l’étude Precepta avec la fin du dispositif de « suramortissement Macron ». Les professionnels et les particuliers s’intéressent également de près aux robots. Le problème c’est que les acteurs historiques de la robotique peinent à répondre à cet engouement et à passer à la vitesse supérieure. En effet, les efforts de R&D ne permettront pas de commercialiser des robots intelligents avant 2020, y compris pour des usages professionnels. Quant aux robots domestiques, ils s’apparent parfois à de véritables gadgets... En réalité, la majorité des robots présentés comme nouveaux et révolutionnaires ne sont qu’une extension d’un marché existant.

 

Il n’en demeure pas moins que les robots sont sur le point de bouleverser de nombreux marchés. Et ceux qui ont le plus à perdre seront sans doute les spécialistes de la robotique. Je m’explique. Les pure-players comme iRobot, Softbank Robotics ou encore Lely ont réussi à faire émerger de nouveaux usages dans des secteurs très variés comme l’industrie militaire ou l’électroménager. Résultat des courses : ce sont les leaders historiques de ces marchés — et donc des non-spécialistes de la robotique comme Thales ou Dyson — qui se sont emparés de ces technologies. Et ils sont en train maintenant d’accélérer leurs diffusions. Forts de leur savoir-faire marketing et de leur image de marque, ils espèrent bien convaincre les entreprises de l’intérêt économique des robots, je pense par exemple dans le domaine militaire. Et pour séduire les particuliers, ces non-spécialistes mettent l’accent sur la valeur émotive et statutaire des machines. Ils espèrent également que les avancées en matière d’intelligence artificielle permettront de développer des modèles autonomes et collaboratifs comme les robots assistants personnels.

 

Face à cette pression concurrentielle, les spécialistes de la robotique peuvent riposter. Trois possibilités s’offrent à eux selon l’étude Precepta. D’abord, prendre le leadership sur un segment d’activité spécifique. C’est le choix de Lely dans les robots agricoles ou encore de iRobot dans les robots ménagers. Une autre issue consiste à se différencier sur des segments de niche. C’est la voie choisie par Sepro Robotique qui conçoit et commercialise des robots pour la plasturgie. Enfin, les spécialistes peuvent miser sur l’innovation pour mieux se vendre à terme. Se vendre à de nouveaux entrants qui chercheraient à internaliser des prestations dans le domaine de la robotique. Mais cette voie est la plus difficile car elle suppose des savoir-faire et des compétences techniques bien particulières pour intéresser un acheteur potentiel. La partie est donc loin d’être gagnée pour les jeunes pousses françaises comme Axilum, Naïo, Awabot ou Blue Frog Robotics. D’autant que la moitié des start-up disparaît au bout de 5 ans, faute de fonds suffisants pour financer leur développement.

 

Damien Festor, Les marchés de la robotique en France, une vidéo Precepta Stratégiques.


En savoir plus

Mots clés : IndustrieHigh techRobotiqueMarché SecteurEtudeRobots

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier