Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Si vous voulez construire une stratégie, il est capital d’être capable d’anticiper les évolutions de votre environnent concurrentiel. En effet, la stratégie consiste à allouer des ressources, que ce soient des ressources humaines, des ressources financières, des ressources physiques ou encore des ressources technologiques, de manière à assurer la pérennité de votre rentabilité. Or, si vous n’avez pas la moindre idée de la manière dont l’environnement peut évoluer, allouer des ressources revient à peu de choses près à jouer à la roulette. Mais si vous avez le droit de parier avec vos propres ressources, vous ne devez pas parier avec celles de l’entreprise. Un stratège n’est pas un parieur.


Afin de réduire l’incertitude et d’allouer les ressources en connaissance de cause, une méthode fréquemment utilisée est la construction de scénarios. C’est une méthode particulièrement utile lorsque l’environnement est complexe et incertain. Elle est utilisée par exemple dans l’industrie pétrolière ou dans l’aérospatial. Elle se décompose fondamentalement en quatre étapes :


• Premièrement, il faut d’identifier quelles sont les variables pivots dans votre environnement, autrement dit, quelles sont les facteurs politiques, économiques, sociologiques, technologiques, écologiques ou légaux à partir desquels votre environnement risque de basculer dans un état ou dans un autre. L’idéal est de vous limiter aux deux variables pivots indépendantes qui sont à la fois les plus déterminantes et les plus incertaines.


• Deuxièmement, établissez une matrice grâce au croisement de ces deux variables pivots. Vous obtenez ainsi quatre scénarios, qui correspondent aux intersections des évolutions possibles des deux variables pivots.


• Troisièmement nommez chacun des scénarios et explicitez-le, en faisant attention à bien les scénariser : chaque scénario doit raconter une histoire significativement différente.


• Quatrièmement, déterminez quel serait l’impact de chaque scénario sur votre entreprise et comment elle pourrait réagir.
Il ne reste plus alors qu’à repérer des indicateurs signalant l’imminence d’un scénario ou d’un autre, afin de s’en servir comme système de veille.


Une astuce en passant : veillez toujours à obtenir un nombre pair de scénarios, car si vous avez un nombre impair, la tendance sera forte de toujours privilégier le scénario médian. Enfin, il ne faut pas se retrouver prisonnier de ses scénarios. Il faut être capable de les ignorer si les circonstances l’exigent. Comme le disait Eisenhower, « la planification, c’est tout. Les plans, ce n’est rien ».


Publié le lundi 17 juin 2024 . 2 min. 35

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :