Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Ces barrières à l’entrée qui sont des prisons stratégiques

Publié le mercredi 29 mars 2017 . 3 min. 07

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vous avez certainement déjà entendu dire qu’en stratégie, il est très important de bénéficier de barrières à l’entrée. Les barrières à l’entrée sont tous les éléments qui font qu’il sera difficile pour un nouvel entrant dans une industrie de disposer du même niveau de performance que les concurrents déjà établis. Autrement dit, les barrières à l’entrée font que les entrants potentiels resteront potentiels.

 

Il existe plusieurs sortes de barrières à l’entrée :


• Les barrières financières, qui impliquent que les nouveaux entrants devront investir lourdement avant de pouvoir dégager la moindre rentabilité. Dans la cimenterie, le délai de retour sur investissement est ainsi de plus de dix ans. À l’inverse, bien des entrepreneurs créent leur entreprise sur le web, car les besoins en investissements y sont bien souvent limités.


• Les barrières technologiques, qui font que si vous ne maîtrisez pas un savoir faire ou une technologie particulière, vous ne pouvez pas être un concurrent crédible. C’est souvent ce type de barrière qu’utilisent les laboratoires pharmaceutiques en protégeant leurs molécules contre les imitateurs.


• Les barrières commerciales, qui imposent par exemple que vous maîtrisiez un réseau de distribution, comme dans l’industrie automobile, ou que vous bénéficiez d’une réputation suffisante pour rassurer les clients sur la qualité de votre offre, comme dans l’électroménager ou dans l’hôtellerie.


• Les barrières de ressources, lorsque vous maîtrisez par exemple des matières premières clés, comme Nutella, le premier consommateur mondial de noisettes, qui a racheté le groupe turc Oltan, le premier producteur mondial de noisettes, ou lorsque vous détenez des emplacements essentiels, comme les fréquences dans la téléphonie mobile, que l’Etat a vendu 2,8 milliards d’euros aux opérateurs en 2015.

Vous pouvez donc, en construisant de solides barrières à l’entrée, espérer dissuader les concurrents de venir menacer votre stratégie.

 

Or, ces barrières à l’entrée peuvent parfois devenir des prisons. En effet, si vous avez lourdement investi pour les construire, vous souhaiterez nécessairement les exploiter le plus longtemps possible. Plus elles sont coûteuses, plus elles semblent solides, mais plus elles risquent de limiter votre liberté stratégique. Si jamais un nouveau concurrent propose une stratégie originale, qui réduit à néant la valeur de vos barrières chèrement acquises, vous hésiterez certainement avant de les sacrifier. Une partie de la croissance fulgurante de Uber, qui en 5 ans a rassemblé plus d’un million de chauffeurs, est ainsi liée à sa capacité à anéantir la valeur de la barrière à l’entrée historiquement décisive constituée par les licences de taxi. De même, Airbnb a réussi à contourner la barrière à l’entrée de la législation sur les hôtels. Dans les deux cas, plutôt que de les protéger, les barrières à l’entrée ont enfermé les concurrents établis dans leurs stratégies existantes.

 

Par conséquent, méfiez-vous des barrières à l’entrée, car c’est une arme à double tranchant : tout comme elles empêchent les concurrents de vous imiter, elles risquent de vous enfermer dans votre stratégie passée. Or, en stratégie comme ailleurs, le succès passé n’implique certainement pas le succès futur.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER