Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Comment on va de succès en succès jusqu'à l'échec

Enregistré le mardi 23 février 2016 . 3 min. 31

Voir plus tard
Partager
Imprimer

A priori, toute stratégie a pour objectif le succès : construire un avantage concurrentiel décisif, durable et défendable, qui se mesure par une rentabilité significativement supérieure à celle des concurrents, voire par la mise en place d’une forme de concurrence déloyale dont vous serez le bénéficiaire. En théorie, on ne peut qu’envier ceux qui atteignent le succès stratégique.

 

En réalité, ce n’est pas aussi simple, et le succès semble inéluctablement mener à l’échec.

 

Regardez par exemple Nokia, dont la capitalisation boursière en 2000, à 198 milliards d’euros, était la première d’Europe, et qui a été racheté par Microsoft en 2013 pour 40 fois moins. Regardez Blackberry, l’inventeur du smartphone professionnel, dont le prix de l’action a été divisé par plus de 20 en 5 ans. Regardez Kodak, l’inventeur de l’appareil photo numérique, qui a pourtant été incapable de lui survivre. Tous ces exemples semblent montrer que le succès attire l’abime. C’est ce qu’on appelle en stratégie le paradoxe d’Icare, suite aux travaux du chercheur canadien Danny Miller et en référence au célèbre mythe d’Icare, mort d’avoir réussi à voler.

 

En fait, le phénomène est assez redoutable : lorsque vous avez du succès, lorsque vous avez trouvé une stratégie gagnante, vous avez tendance à la répéter, à vous spécialiser sur ce qui marche. Tous les signaux sont au vert, l’environnement vous confirme que vous avez raison de faire ce que vous faites, et vous vous spécialisez encore. C’est là que les ennuis commencent.

 

Le management de l’innovation nous apprend en effet que le pire ennemi de l’innovation, c’est la spécialisation. L’innovation nait de l’ouverture, elle se développe à la marge, dans les interstices, elle ne découle certainement pas de l’excellence opérationnelle et de la spécialisation. Or, quel est le principal moteur de la spécialisation ? Le succès. En effet, on se spécialise rarement dans l’échec. En revanche, lorsqu’on a trouvé une recette qui marche, on la répète, on la répète, jusqu’à en devenir le grand spécialiste. Peu à peu, on abandonne toutes les ressources et les compétences qui ne sont pas au service de cette stratégie gagnante, car on les considère comme un gâchis inutile. Non seulement on sait très bien faire ce qui marche, mais bientôt on ne sait plus faire que cela. Peu à peu, on creuse un sillon, jusqu’au jour où, du fait d’une innovation, l’environnement change. On devient alors le grand spécialiste de ce qui ne marche plus, et le sillon qu’on a creusé devient une ornière et bientôt une tombe.

 

En fait, le succès assèche : il assèche notre portefeuille de ressources et de compétences, il assèche notre vision de l’environnement, il assèche notre créativité, jusqu’à ce qu’on devienne sa propre caricature et qu’il soit trop tard.

 

Comment éviter ce syndrome du succès ? En laissant, même dans les stratégies les plus abouties, même dans les réussites les plus éclatantes, une part à l’imprévu, à l’émergent, à l’imparfait, à la dissidence, à l’éventualité d’un échec. Mais c’est d’autant plus difficile lorsqu’on est convaincu qu’on a la meilleure stratégie, et qu’il suffit de la parfaire plutôt que d’en changer.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER