Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


La bureaucratie, injustement mal aimée

Enregistré le lundi 29 octobre 2018 . 3 min. 38

Voir plus tard
Partager
Imprimer

De nos jours, la bureaucratie a très mauvaise presse. Si l’on vous décrit une organisation comme bureaucratique, vous imaginez certainement des bureaux grisâtres, un éclairage blafard, des employés revêches, des piles de dossiers en attente, des démarches kafkaïennes et des files d’attente interminables devant des guichets fermés. La bureaucratie semble inutilement compliquée, exagérément lente, incapable de s’adapter et sourde aux attentes de ses usagers. À une époque où le management célèbre l’agilité, l’esprit start-up et la disruption, la bureaucratie fait office de repoussoir.

 

Pourtant, il y a un peu plus d’un siècle, lorsqu’elle a été théorisée, notamment par le sociologue allemand Max Weber, la bureaucratie était vue comme un progrès prometteur, sur lequel on fondait de grands espoirs. Mais alors, que s’est-il passé ? Et qu’est-ce que c’est exactement qu’une bureaucratie ?

 

Portrait-robot d’une bureaucratie

 

Par définition, une bureaucratie est une organisation dans laquelle le respect des procédures l’emporte sur toute autre considération. Tout le monde doit y respecter les procédures, et notamment les chefs : la règle prime sur la hiérarchie. Par conséquent, la bureaucratie est un rempart contre le bon vouloir, le copinage, le népotisme et le fait du prince. Même le directeur ne peut pas faire ce qui lui plait : il doit respecter la règle. La hiérarchie est conçue comme une organisation dépassionnée, qui protège ses membres et ses usagers contre l’arbitraire. Comme le disait Henri de Lacordaire : « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. »

 

De fait, comment est-on recruté dans une bureaucratie ? Généralement sur concours, annoncé publiquement. En revanche, dans une organisation non bureaucratique, les créations de postes sont rarement publiées. Comment est-on promu dans une bureaucratie ? Soit à l’ancienneté, afin que personne ne puisse tricher, soit de nouveau sur concours. En revanche, dans une organisation non bureaucratique, les jeux d’influence, les réseaux personnels et les relations peuvent jouer un grand rôle dans les promotions. Comment est-on rémunéré dans une bureaucratie ? En fonction de son grade, selon une grille officielle. En revanche, dans une organisation non bureaucratique, on peut être rémunéré différemment selon sa proximité avec le dirigeant, ou à la performance, ce qui pose alors le problème de la subjectivité de la mesure. Enfin, comment est-on renvoyé d’une bureaucratie ? Lorsque l’on commet une faute grave prévue dans le règlement comme devant entraîner le renvoi. En revanche, dans une organisation non bureaucratique, comme pour les promotions ou les recrutements, la proximité personnelle avec les décideurs est souvent déterminante.

 

Au total, la bureaucratie vaut bien plus qu’on ne le croît trop souvent. Certes, le strict respect des procédures n’encourage ni l’initiative, ni l’innovation, ni l’adaptabilité. Certes, l’accumulation des règles entraîne une complexité qui peut réintroduire de l’arbitraire. Certes, savoir qu’un surcroît de performance n’entraînera ni augmentation ni promotion peut étouffer la motivation. Cependant, c’est le prix à payer pour une organisation authentiquement égalitaire. Alors ayez de la tendresse pour les bureaucraties : ce sont des organisations civilisées, conçues avant tout pour mettre fin à la loi de la jungle.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER