Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Macron et Ricoeur : du rôle de la philosophie en politique

Publié le mercredi 28 février 2018 . 4 min. 30

Voir plus tard
Partager
Imprimer

"La véritable école du commandement est celle de la culture générale", expliquait en son temps Charles de Gaulle. "Au fond des victoires d’Alexandre, ajoutait-il, on retrouve toujours Aristote". Cette remarque du Fil de l’Epée, bien connue et datée de 1932, retrouve-t-elle une actualité depuis la victoire d’Emmanuel Macron lors de la dernière présidentielle ?


En effet, en recrutant le jeune Macron, étudiant à l’IEP, pour l’accompagner dans la relecture de l’un de ses derniers opus, La mémoire, l’histoire, l’oubli, le philosophe Paul Ricoeur participait alors, sans le savoir, à la formation intellectuelle de celui qui allait devenir quinze ans plus tard le plus jeune président de la République française.


Du Ricoeur chez Macron ?


Or la relation entre les deux hommes est au cœur de deux enquêtes récemment parues, l’une proposée par Pierre-Olivier Monteil, Macron Président, et l’autre par le biographe de Ricoeur, François Dosse, qui intitule son livre Le philosophe et le Président. Invités fin 2017 sur le campus de ESCP Europe pour en débattre, la discussion a naturellement démarré sur le choix de couverture de ces deux livres : l’une mettant en avant la proximité des deux hommes, une photo retrouvée par François Dosse à l’occasion des 90 ans de Ricoeur, et l’autre évoquant d’emblée la posture politique d’autorité de Macron,  plutôt que sa posture philosophique.


Pour François Dosse, il ne fait aucun doute que le président Macron a été marqué philosophiquement et politiquement par ses heures passées auprès du philosophe. A partir de certains thèmes clés comme le temps politique ou l’identité, on aperçoit selon lui la marque de cette influence. Ascendance que l’on discernerait aussi bien dans l’utilisation de mots comme ipséité durant sa campagne, notion d’ordinaire rarement employée sur les plateaux de télévision, que dans ses déclarations publiques, notamment celle portant sur sa relation à la philosophie parue dans une édition du journal Le 1, datée du 8 Juillet 2015.


Pour Pierre-Olivier Monteil, c’est avec plus de nuance qu’il faut considérer cette relation. Certes, certains des thèmes dont les lecteurs sont coutumiers apparaissent nettement dans la posture macronienne : les valeurs de verticalité,  la distinction entre le neuf et le nouveau, le refus de la pensée binaire ou encore le tragique de la décision. Mais Monteil fait aussi valoir que d’autres sujets, comme celui de l’utopie, sont absents du discours macronien et qu’aussi beaucoup de question restent ouvertes sur la manière avec laquelle le nouveau président envisage l’exercice proprement dit du pouvoir.


Cela fait-il de Macron un philosophe ?


Il est intéressant de noter que de nombreux philosophes, dans et hors du champ d’études ricoeuriennes, se sont élevés pour dénoncer une instrumentalisation de la philosophie au bénéfice unique du candidat Macron. Un DEA à Nanterre et quelques heures de relecture d’un manuscrit, fussent-elles consacrées à un livre réputé difficile, font-elles en effet d’un homme politique un philosophe, et d’un bac+5 en philosophie un philosophe-roi ? Il est permis d’en douter.


Aussi, parmi le comité scientifique du Fonds Ricoeur, plusieurs voix dont celle de Myriam Revault d’Allonnes ont dénoncé la possibilité de transposer trop facilement la pensée philosophique de Ricoeur en politique. Car s’il n’y a pas de ricoeurisme avec Ricoeur, par quel miracle y en aurait-il avec Macron, se demande-t-elle.


"Emmanuel Macron, vous n'avez pas le monopole de Ricœur", s’écrie même dans un article de L’Obs le journaliste Eric Aeschimann, en guise de conclusion de cette querelle picrocholine typiquement parisienne.


Le parcours intellectuel de Macron, une spécificité culturelle française


Tandis que les uns veulent "ricoeuriser" Macron, d’autres se refusent à "macroniser" Ricoeur. Pour ma part je conclurai sur une interrogation et un mérite à concéder à cette polémique. La question est la suivante : la culture générale et philosophique a-t-elle encore un rôle à jouer dans la structuration de la pensée et la conduite de l’action politique?


Au fond, tenter de savoir si Macron est bon philosophe ou Ricoeur bon politique n’a que peu d’intérêt. Lorsqu’il eut 90 ans, Ricoeur déclarait d’ailleurs avoir encore "beaucoup d’énergie, peu de force et pas de pouvoir", pour signifier que philosophie et politique font bel et bien deux. En revanche, le parcours intellectuel d’Emmanuel Macron est une spécificité culturelle française dont il sera intéressant de faire le bilan dans quelques années, au regard notamment de ce qu’indiquait dans ses Mémoires, et que je citais en prélude, le fondateur de la Vème République.


Enfin, le mérite de cette controverse peut s’énoncer clairement : elle consiste à nous convaincre de lire et relire Ricoeur, ce grand défenseur de la nécessaire interprétation des textes, du décryptage rigoureux de l’actualité, et donc du refus du prêt à penser qu’elle qu’en soit la source.


D'APRÈS LE LIVRE :

Macron par Ricoeur : Le politique et le philosophe

Macron par Ricoeur : Le politique et le philosophe

Auteur : Pierre-Olivier Monteil
Date de parution : 13/10/2017
Éditeur : Lemieux Editeur
COMMANDER

Les dernières vidéos
Idées, débats

Les dernières vidéos
de Ghislain Deslandes

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER