La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/212244608?autoplay=1 Isabelle-Barth-Isabelle-Barth-Y-comme-Yakafokon-abecedaire-amuse-du-management-6157.jpg
28/06/201704:10

Il semblerait que le Y soit une lettre importante en management et qu’elle incarne à l’instar du chromosome du même nom une vision assez « testostéronée » de cette discipline. Ainsi, les injonctions « Y croire », « Y aller », « Y être »peuplent les entreprises chargées de motiver, remotiver agir, de façon presque guerrière. On a d’ailleurs longtemps puisé dans les récits de guerre pour enseigner la stratégie, et dans le commandement militaire pour « souder les équipes ». L’armée ne s’y est pas trompée puisqu’elle propose de nombreux stages d’entrainement pour cadres en formation ou étudiants se destinant à entrainer leurs collaborateurs comme on part au front.


Le Y a aussi un léger parfum de bricolage avec le « savoir Y faire »qui renvoie à un savoir basé sur l’expérimentation, l’essai-erreur, encore bien illégitimes quand on parle sérieusement plans d’actions stratégiques, business plan ou autres gestions de projet …


Jusqu’à présent, seule une fonction comme la vente s’y était risquée, tant elle reste marginale dans les organisations. Les commerciaux, acteurs vitaux de l’entreprise mais regardés avec méfiance car considérés comme compliqués à gérer, peuvent se permettre d’avoir accès à la ruse et à ses multiples « trucs et astuces » pour mieux convaincre le client et le persuader de contribuer au chiffre d’affaire.


On comprend de mieux en mieux, avec les cruelles désillusions causées par un excès de rationalité, que le « savoir Y faire » possède certainement, sous ses airs voyous, un potentiel immense à creuser.


Et puis, il y a le Y du Yaka (souvent accompagné du Fokon que nous retrouverons certainement à la lettre F) le Yaka qui permet de rester au bord du grand bain, de se réfugier dans ce pays merveilleux de la théorie où tout va pour le mieux, d’éviter de mettre les pieds dans la boue de la mise en œuvre, ou le cambouis des « dysfonctionnements ».


Yaka a aussi ce pouvoir de rester dans la sphère de « ceux qui pensent » loin de « ceux qui font ».

Il y a encore le domaine des enjeux avec « il Y va de » car, en management, on goûte la prise de risque. On aime aussi l’ambition quand on « s’Y voit’, tout en haut de l’organigramme ou grimpant à une de ses plus hautes branches.


Le plus déprimant est certainement le « il s’Y fait » ou « ils s’Y feront » qui renvoient à tous ces collaborateurs qui acceptent tête baissée des conditions de travail inadéquates, un changement déstabilisant, un ordre humiliant … sans broncher.


Je ne peux pas ne pas évoquer la théorie Y de Mc Gregor qui décrie des salariés résistants et tous sauf motivés en opposition à la théorie X des collaborateurs positifs et engagés.


Enfin, il est comme une évidence d’évoquer la fameuse « génération Y » qui cause bien du souci aux managers X ou W (c’est-à-dire les générations précédentes), cette génération qui veut faire du Yoga plutôt que de s’Y mettre (au travail). Cette génération qui, dans nos représentations, nous abreuve de « Yeah » et de « Yo », alors que nous aimerions tant l’entendre dire « Yallah » !

 

Isabelle Barth, "Y" comme "Yakafokon" : abécédaire amusé du management, une vidéo Stratégie et Management.

 


En savoir plus

Mots clés : ManagementManagementMotivationEntrepriseLoi

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier