La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Secteurs & marchés Le marché de l’assurance...
https://player.vimeo.com/video/247970563?autoplay=1 Jeremy-Robiolle-JRO-Le-marche-de-l-assurance-vie-7091.jpg
13/02/201803:11

Selon la nouvelle étude Xerfi France, le marché de l’assurance vie restera porteur à moyen terme. L’attachement des Français à ce placement y est bien sûr pour beaucoup. Dans un contexte marqué par le vieillissement de la population, l’assurance vie est en effet privilégiée dans le cadre de l’épargne retraite. Un nouveau repli des cotisations d’assurance vie est pourtant attendu en 2018. La médiatisation des contraintes de la loi Sapin 2 et l’instauration de la flat tax affecteront en effet les versements des épargnants de façon temporaire. En réalité, la principale difficulté de la profession, c’est de rediriger les épargnants vers les unités de compte, autrement dit des supports plus risqués mais plus rémunérateurs. A tel point que certains réseaux avaient même donné pour consigne à leur réseau commercial de freiner, voire de stopper, la souscription de nouveaux contrats en euros.

 

Et les opérateurs rivalisent d’ingéniosité pour proposer de nouvelles solutions d’épargne en unités de compte tout en limitant les risques en capital. Certains acteurs ont ainsi étoffé leur gamme avec des offres garantissant le capital à l’issue d’une certaine échéance. D’autres se sont positionnés sur les supports en unités de comptes permettant d’investir dans des entreprises via le private equity. Une possibilité offerte par la loi Macron d’août 2015 sur l’activité et l’égalité des chances économiques. Pour l’heure, le démarrage reste poussif avec 50 M€ de collecte seulement. Et force est de constater que ces nouveaux supports en unités de compte via le private equity sont tous destinés aux clients haut de gamme. Faute de pouvoir proposer la gestion sous mandat à tous leurs clients, compte tenu de son coût élevé, certains acteurs ont recours aux robo-advisors pour démocratiser la gestion conseillée. Grâce à des algorithmes, le robo-advisor peut déterminer le profil de risque de l’épargnant et permettre une allocation personnalisée à moindre coût entre les fonds en euros et les supports en unités de compte.


Seul souci : le faible engouement pour l’assurance vie en ligne, alors que le potentiel de développement des robo-advisors s’appuie sur un modèle 100% digital. Dit autrement, la vente en ligne d’assurance vie doit se réinventer. C’est d’autant plus vrai que le virage pris par les opérateurs en direction des unités de compte a généré de fortes attentes d’accompagnement chez les épargnants. Pour regagner du terrain face aux banques, qui détiennent 65% du marché de l’assurance vie, certains assureurs misent sur la digitalisation et la dématérialisation. D’autres assureurs ont choisi de se renforcer auprès de la clientèle haut de gamme pour progresser sur les supports en unités de compte face à des banques fragilisées par le poids prépondérant des fonds en euros dans leur portefeuille. D’autres assureurs, enfin, n’hésitent pas à vendre certaines de leurs activités d’assurance vie non rentables pour se redéployer sur les marchés clés. Bref, la messe n’est pas dite sur le marché très convoité de l’assurance vie.


En savoir plus

Mots clés : Banque, finance, assuranceAssurance vie

Les dernières vidéos de Jérémy Robiolle

Les dernières vidéos Secteurs & marchés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier