La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/239985135?autoplay=1 Jeremy-Robiolle-JRO-Les-marches-de-la-securite-6860.jpg
28/11/201702:43

Le marché de la sécurité est en plein bouleversement avec l’essor des objets connectés, de l’intelligence artificielle ou encore de la robotique. Autant d’évolutions technologiques qui vont favoriser le développement de nouveaux modèles économiques. Des évolutions qui vont aussi conduire à une nouvelle répartition de la valeur au sein de la filière, selon cette étude Xerfi-Precepta. En réalité, la polarisation du marché semble inéluctable. D’un côté, des offres à haute valeur ajoutée, à l’image des caméras IP avec algorithmes pour détecter les intrusions. De l’autre, de nouvelles plateformes d’intermédiation qui poussent les prix à la baisse.

 

Pour couronner le tout, la concurrence est montée d’un cran pour les spécialistes en raison des perspectives très favorables du marché qui le rend très attractif... C’est ainsi que des acteurs du facility management (comme Onet ou Fiducial) ou encore des assureurs (comme Covéa) sont partis à l’assaut du marché de la sécurité. Des opérateurs qui ont d’ailleurs multiplié les opérations de croissance externe, donnant ainsi le coup d’envoi de la consolidation du marché. Quant aux spécialistes des systèmes électroniques, ils devraient prendre une part croissante de la valeur au sein de la filière. Cette catégorie d’acteurs viendra de fait chasser sur les terres des acteurs historiques sur des missions annexes à leur cœur de métier. Je pense en particulier à l’exploitation de centres de gestion des alarmes et caméras de surveillance. Sans oublier la menace d’ubérisation qui plane sur le marché avec l’émergence de plateformes numériques.

 

Face à cette nouvelle donne technologique et dans un contexte de pression sur les prix, quelles sont les marges de manœuvre des acteurs historiques de la sécurité ? En réalité, ils profitent de la menace terroriste pour co-construire une politique de sécurité avec les pouvoirs publics. Déjà, le renforcement de la formation et l’armement des agents de sécurité, lié à une évolution réglementaire du début de 2017, est clairement une source de nouvelles opportunités d’affaires. Un stage de mise à niveau est désormais requis pour les agents n’ayant pas renouvelé leur carte professionnelle dans les délais requis. Les grands groupes de sécurité proposent donc des enseignements en interne mais aussi pour des sociétés privées tierces. Quant à l’armement des agents, c’est un argument de poids pour augmenter les prix des prestations. Ces acteurs cherchent également à aller plus loin en proposant des partenariats public/privé approfondis, comme par exemple la gestion et la maintenance de caméras de vidéo-protection pour le compte du ministère de l’Intérieur.

 

Jérémy Robiolle,  Les marchés de la sécurité, une vidéo Stratégie & Management.


En savoir plus

Mots clés : Services aux entreprisesHigh techSécurité

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier