La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégie & Management La « première impression »...
https://player.vimeo.com/video/266689393?autoplay=1 Isabelle-Barth-Isabelle-Barth-La-premiere-impression-Une-sale-habitude-7550.jpg
28/05/201803:51

La première impression, la fameuse première impression ! Qui n’a pas su prodiguer de bons conseils à son entourage ? ou se les appliquer à soi-même pour soigner la première impression ?


Qui n’a pas émis cette sentence : « C’est la première impression qui compte » ?


Il faut habiter sur Mars pour échapper à ce mantra de la première impression.


Elle s’applique plus particulièrement dans le milieu professionnel pour les entretiens d’embauche et pour les métiers où le contact va être important comme ceux de la vente.


Des méthodes se sont créées autour de ce principe, comme : « les 10 premiers pas, les 10 premières secondes les 10 premiers mots » par exemple  …
Et les conseils pleuvent : la façon dont on doit s’habiller, dont on doit parler, dont on doit se comporter … renforçant ainsi les stéréotypes.


Alors : croyance ou réalité ? Fatalité ou sale habitude ? Qu’en est-il vraiment ?


La première impression est une réalité, deux chercheurs : Edward Thorndike en 1920 et par la suite Solomon Asch en 1946, ont démontré qu’elle déclenche ce qui a été nommé l’: « effet de halo ». Il s’agit d’un biais cognitif qui impacte la perception qu’on peut avoir d’une personne, d’un groupe, d’un évènement, d’une marque par exemple…


C’est donc le processus qui s’enclenche à partir de la première impression qui est important : l’effet de halo décrit la façon dont nous sélectionnons et dont nous interprétons les signes et les informations toujours en faveur de notre première impression. Nous ne retenons que ce qui va dans son sens et finalement, nous ne voyons que ce que nous voulons voir … On comprend donc que si la première impression est positive, nous aurons tendance à renforcer ce jugement en captant les signaux qui vont dans ce sens et en rejetant ceux qui la contredisent, et tout le contraire si la première impression est négative.


On comprend vite que cela pose de véritable question sur notre capacité à évaluer les compétences d’une personne, ou sa personnalité si on se fie à cette première impression, et surtout si on n’essaie pas de combattre l’effet de halo.


Ainsi, tous les travaux sur l’apparence physique montrent que bon nombre de personnes sont victimes de cette première impression et de l’effet de halo : une paire de lunettes renvoie au statut d’intellectuel, un tatouage à la marginalité, une cravate au professionnalisme, le surpoids à la paresse … les exemples sont nombreux. Est-ce sérieux ?


Le grand défi va être de prendre conscience de cette première impression et de se défaire de l’effet de halo, en posant des questions et surtout en écoutant les réponses pour objectiver l’évaluation que nous menons de la personne.


L’ « habit ne fait pas le moine » dit la sagesse populaire, il est essentiel de bien comprendre que nous sommes souvent piégés par notre propres mécanismes cognitifs et que nous avons comme devoir de les mettre à distance pour ne faire subir ou subir nous-même des jugement hâtifs et complètement faux.


Qu’en pensez-vous ?


Mots clés : ManagementManagementEntrepriseApparence physiqueembauchejugementpremière impressionpréjugésEffet de halo

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier