La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/176620339?autoplay=1 Patrice-Laroche-Patrice-Laroche-Les-consequences-de-l-activite-syndicale-sur-les-salaires-5345.jpg
27/09/201603:00

De nombreuses recherches ont été consacrées aux effets de la syndicalisation sur le niveau des salaires et les inégalités salariales au cours de ces dernières décennies. Quels enseignements peut-on tirer de ces études ?


Tout d’abord, on s’attend à ce que les syndicats exercent un effet positif sur les salaires dès lors que les syndicats négocient et signent des accords avec les employeurs. Pourtant, les études ne mettent pas systématiquement en évidence d’effet positif de la syndicalisation sur les salaires. L’ampleur de cet effet varie beaucoup en fonction du pouvoir de négociation des syndicats et du contexte institutionnel.


Le pouvoir de négociation des syndicats dépend lui-même de multiples facteurs et notamment du taux de syndicalisation ou encore de la situation concurrentielle de l’entreprise. Ainsi, la capacité des syndicats à obtenir des salaires plus élevés est plus forte lorsque la demande de bien ou de services présente une faible élasticité au prix : dans ce cas, l’entreprise peut plus facilement répercuter la hausse des salaires sur ses prix tout en maintenant un niveau de profits élevé.


S’agissant du contexte institutionnel, les études menées dans différents pays soulignent que l’impact syndical diffère suivant le niveau de la négociation salariale. Les premiers travaux ont été menés dans le contexte anglo-saxon où la négociation est décentralisée au niveau de l’entreprise, contrairement à d’autres pays comme la France où la négociation se fait essentiellement au niveau des branches d’activité.


Ainsi, les travaux existants montrent que les gains salariaux sont plus élevés en présence de syndicats dans l’entreprise. Il semble que la négociation d’entreprise apporte une prime plus forte que la négociation de branche bien  que cela dépende des modalités de l’articulation entre les différents niveaux de la négociation.


Si la présence syndicale est liée à des niveaux de salaires plus élevés, les études existantes montrent que les taux de syndicalisation sont aussi associés à une réduction des inégalités salariales. L’économiste David Card a montré que le déclin de la syndicalisation explique entre 15 et 20% de la hausse des inégalités salariales aux Etats-Unis entre 1973 et 1993. De son côté, Brigham Frandsen montre qu’au cours de la période 1979-2009 un quart de l’accroissement de la variance des revenus dans le secteur privé aux Etats-Unis s’explique par la diminution des taux de syndicalisation durant cette période.


De façon générale, il ressort de ces études que la syndicalisation améliore le niveau des salaires et contribue également à réduire les inégalités salariales. Dès lors, l’activité syndicale pourrait avoir des effets sur l’emploi et sur la performance économique des entreprises.


En savoir plus

Mots clés : ManagementFNEGESyndicats

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier