La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/312684110?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Le-marche-de-la-dematerialisation-des-documents-a-l-horizon-2022-306345196.jpg
27/02/201903:08

Le marché de la dématérialisation continue de progresser à un rythme soutenu, grâce notamment à des pouvoirs publics qui favorisent le tout-numérique. Représentant 7,3 milliards d’euros en 2018, il progresse depuis 2008 à un rythme proche de 6% par an. Cette tendance devrait perdurer à moyen terme selon l’étude Xerfi-Precepta, car l’explosion des données et des documents produits nécessitera inévitablement leur gestion. Le marché profite par ailleurs de progrès technologiques qui enrichissent les offres proposées tout en réduisant leurs coûts. C’est le cas du cloud ou du big data, mais aussi simplement d’une hausse des capacités de stockage et de la vitesse de transmission des données.

Cependant, malgré la progression rapide du marché, les marges des acteurs se dégradent dangereusement sous l’effet notamment des fortes pressions tarifaires des donneurs d’ordres. Extrêmement protéiforme, le jeu concurrentiel est par ailleurs renforcé par des nouveaux entrants qui se positionnent sur des briques de la dématérialisation, par exemple le stockage cloud ou la capture des données. Cette situation pousse les éditeurs de logiciels et spécialistes de l’archivage à enrichir leur offre dans et autour de la dématérialisation, tout en accentuant leurs efforts de différenciation. S’ils conservent un avantage lié à l’importance du papier en France, les prestataires de l’archivage physique renforcent leur offre digitale face à la montée en puissance des solutions de cloud des GAFA. Ces derniers devront cependant dissiper les doutes liés à la confidentialité des données et atténuer leur image très anxiogène « d’acteurs tout-puissants » de la donnée.

Les outils numériques ouvrent des opportunités considérables pour renouveler les approches traditionnelles de la dématérialisation des documents. Il s’agit désormais d’intégrer l’intelligence artificielle, les atouts du cloud et les technologies mobiles pour proposer des solutions plus flexibles, évolutives, connectées et personnalisées. Les logiques purement industrielles doivent laisser place à des approches plus servicielles et créatrices de valeur. Certes, la croissance externe demeure toujours le mode de développement dominant pour les acteurs de la gestion documentaire et de la dématérialisation, mais les partenariats sont de plus en plus utilisés, notamment grâce à leur flexibilité et à leur coût plus limité. Le développement international est également un axe privilégié par les compétiteurs. Il ouvre la porte sur des zones géographiques plus réceptives, alors que le marché français reste bridé par le fort attachement des entreprises au format papier. Loin d’être inébranlable, le jeu concurrentiel est amené à évoluer à moyen terme, ouvrant des perspectives à nombre d’acteurs capables de se montrer innovants.


En savoir plus

Mots clés : Mutation digitaleServices aux entreprisesNumériqueDématérialisationDataIAStockage

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier