La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/355497754?autoplay=1 Philippe-Gattet-Le-marche-des-equipements-de-protection-individuelle-a-l-horizon-2022-306345969.jpg
25/10/201903:19

Le marché français des équipements de protection individuelle maintient le cap. Depuis 2016, il progresse de près de 3% par an. Le nouveau règlement européen pousse de nombreux utilisateurs d’équipements de protection individuelle à renouveler leurs équipements pour répondre à des normes plus exigeantes. Le Plan National Santé Travail 3 joue également un rôle d’entraînement. Misant sur la prévention, il vient en partie renforcer le contrôle de l’état de conformité des équipements au travail. Le marché a également bénéficié depuis 2016 de la conjoncture favorable des principaux secteurs clients, soit les industries agroalimentaire, chimique, pharmaceutique et métallurgique ou encore le secteur de la construction.


Cette croissance attise naturellement les convoitises de nouveaux acteurs. Et elle fait monter d’un cran l’intensité concurrentielle. 250 intervenants sont présents en France et commercialisent leurs produits sous 300 marques différentes selon l’étude Xerfi-Precepta. Parmi les leaders, une majorité de groupes sont des spécialistes des équipements de sécurité comme Ansell, Delta Plus Group et Uvex ou encore des spécialistes des vêtements de travail à l’instar d’Alsico, Cepovett et Bétrancourt. À leurs côtés évoluent des profils plus diversifiés à l’image de Caterpillar, 3M ou Honeywell. On compte également des acteurs positionnés dans les biens de consommation grand public en quête de relais de croissance sur la clientèle professionnelle comme Eram, Timberland ou Essilor. Cinquième typologie : les distributeurs d’équipements de protections individuelles et de fournitures pour le bâtiment comme Rubix. En aval, la phase de distribution d’EPI fait intervenir de nombreux circuits dominés par les distributeurs spécialisés et les négociants de quincaillerie / fournitures industrielles. La vente directe ne pèse que pour 10 à 15% des ventes.


Cette concurrence amplifie les risques d’exclusion et de guerre des prix. Pour défendre leurs positions, les fabricants innovent afin d’accroître la sécurité des utilisateurs et optimiser le port des EPI. Les industriels conçoivent des équipements plus légers et confortables mais aussi plus esthétiques et fonctionnels. La prochaine grande étape en matière d’innovation concerne les EPI connectés. Des produits qui concilient Internet des objets, vêtements portables et big data. Mais le développement et l’intégration de ces technologies requiert parfois le savoir-faire de partenaires expérimentés. C’est le cas de Gaston Mille qui co-développe avec la start-up TRAXxs une chaussure connectée qui alerte en cas de pression. Au-delà des logiques de croissance interne et des partenariats, le développement des entreprises passe par des opérations d’acquisitions. Et elles sont nombreuses sur ce marché qui de fait se globalise et se concentre sous l’action des majors mondialisés. Leur cible ? Les fabricants nationaux mono-produits. La concentration est également à l’œuvre dans la phase de distribution, soit par le biais de fusions-acquisitions soit par le regroupement d’indépendants.


En savoir plus

Mots clés : Bâtiment / ConstructionDistributionIndustrieInnovationEquipementSécuritéProtectionEPI

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier