La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégies et marchés Les banques et les assureurs...
https://player.vimeo.com/video/233985484?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Les-banques-et-les-assureurs-face-aux-jeunes-et-aux-millenials-6701.jpg
06/11/201703:00

Les banques et assureurs historiques sont-ils en train de perdre des positions sur la cible jeunes ? En réalité, les banques en ligne et autres nouveaux entrants ont engagé une véritable bataille sur ce terrain là pour prendre des parts de marché aux acteurs traditionnels selon l’étude Xerfi-Precepta. ING Direct, N26, Orange Bank, Compte-Nickel ou encore des distributeurs comme Carrrefour et son compte C-zam, multiplient ainsi les offensives en proposant : des politiques tarifaires très attractives, une utilisation simple et pratique des services en ligne, des approches très orientées mobilité, des logiques de co-création avec les utilisateurs et une expérience client totalement renouvelée. Bref, ces offres cherchent à se démarquer et à prendre de la distance par rapport aux codes traditionnels de la banque et de l’assurance pour mieux séduire les adolescents et jeunes adultes d’aujourd’hui.

 

Car cette cible s’avère stratégique ! Ceux que l’on qualifie aussi de millenials, de natifs du digital ou encore de génération Z représentent en effet le futur fonds de commerce des banques et des assureurs. Voici quelques données clés pour se faire une idée du potentiel de cette cible. En France, les moins de 20 ans sont 15,7 millions et la cible spécifique des 18-29 ans totalise 9,3 millions de personnes. Environ 5% du marché se renouvelle chaque année soit 750 000 personnes. Marché de primo équipement, les jeunes ont naturellement besoin des produits de base comme une carte, une offre de gestion de compte et des services à distance. Une majorité d’entre eux épargnent de temps en temps et ils détiennent aussi des crédits.


On comprend alors que la concurrence des néo-banques sur le segment des jeunes et leur approche potentiellement disruptive obligent les acteurs traditionnels à réagir car elle constitue une sérieuse menace tout en hissant la digitalisation en facteur différenciant majeur. Selon l’étude Xerfi-Precepta, les banques et plus encore les assureurs traditionnels doivent ainsi accélérer leurs offensives sur la transformation digitale, les innovations de services (comme les applis mobiles) et les produits (tels les nouveaux moyens de paiement et la fourniture d’assurance pour le covoiturage ou l’autopartage par exemple). L’heure est aussi à la création de véritables univers via des sites ou marques spécifiques pour se différencier et pour conquérir et fidéliser la cible jeune. D’autres pistes sont également à explorer telles la « gamification » ou encore le recours optimisé aux réseaux sociaux. Reste aux acteurs traditionnels à s’appuyer sur ce qui fait leur force et notamment leur réseau d’agences et conseillers. Car si les jeunes d’aujourd’hui se révèlent technophiles, ils n’en sont pas moins conservateurs en se tournant encore très majoritairement vers les banques et assureurs de leurs parents…

 

Philippe Gattet, Les banques et les assureurs face aux jeunes et aux millenials, une vidéo Stratégie & Management.


En savoir plus

Mots clés : Banque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier