La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/440241527?autoplay=1 Romain-Zerbib-Ces-managers-plus-fashion-victim-qu-efficaces-306347236.jpg
16/09/202004:19

Nous avons déjà tous assisté à un séminaire, une réunion, où la plupart des managers revendiquait le recours au même dispositif de gestion : Bonheur au travail, entreprise libérée, Flex office…

Régulièrement, un nouveau dispositif s’impose, de façon provisoire, comme étant la nouvelle norme de gestion à suivre.

On le voit, les managers succombent volontiers à ces nouvelles tendances y compris quand elles ne sont pas tout à fait adaptées à la spécificité de leur organisation.

En revanche, ce que l’on sous-estime souvent c’est à quel point ces comportements moutonniers sont également le produit de calculs stratégiques.

Les chercheurs Barry Staw et Lisa Epstein, observent en effet que de nombreux managers, loin d’être des fashion victims, instrumentalisent, à leur profit, les phénomènes de modes.

La littérature scientifique retient au moins quatre avantages concrets qu’un manager peut tirer du fait de « prendre le train en marche ».

Avantage numéro 1 : améliorer sa position

Eric Abrahamson affirme tout d’abord dans « Management Fashion » que l’adoption d’une pratique à la mode augmente la visibilité et la rémunération des managers.

La maîtrise du « jargon », autrement dit l’emploi d’un champ lexical original, associée à ces nouvelles pratiques, constitue un levier de reconnaissance au sein de l’organisation.

A l’inverse, négliger cette sémantique témoignerait d’un manque de modernité des pratiques employées et pourrait dès lors freiner l’ascension en interne.

Voilà pourquoi, nombre de manager tendent à adopter une mode managériale.

Avantage numéro 2 : Rassurer les parties prenantes

Une étude menée par Barry Staw et Lisa Epstein, intitulée « What Bandwagons Bring », révèle que les actionnaires se montrent plus enclins à pérenniser leurs investissements, dès lors que les managers donnent le sentiment de recourir à des pratiques à la mode.

Ce qui est donc vrai pour les managers, l’est également pour les entreprises.

Les organisations qui suivent les modes managériales sont, en effet, évaluées de façon plus positive et plus clémente par leur environnement.

Avantage numéro 3: Faciliter le management

John Gill et Sue Whittle, dans « Management by panacea », notent quant à eux qu’une mode managériale favorise l’engagement des collaborateurs autour d’une vision commune.

Une trajectoire dans l’ère du temps - promue par plusieurs experts – a par ailleurs plus de chance d’être validée par un comité de direction.

A contrario, une vision originale et personnelle implique leadership et habilité politique, non seulement, pour être validée, mais aussi, soutenue en interne.

Avantage numéro 4 : Limiter les risques

Andrzej Huczynski, dans « Explaining the succession of management fads », signale enfin que l’adoption d’une mode managériale agit en qualité d’assurance.

En effet, un manager ayant opté pour une pratique qui se révèlerait, au final, décevante, pourra toujours invoquer l’engouement généralisé et la responsabilité des experts qui l’ont approuvé.

A l’inverse, délaisser une pratique unanimement reconnue comme étant efficace, au profit d’une vision personnelle, constitue un risque majeur pour le manager.

En résumé, ces quatre études témoignent que le comportement de nombreux managers est principalement dicté par des questions de légitimité interne et externe.

Ainsi, dès lors qu’une mode managériale apparaît en mesure de soutenir leur intérêt, les managers tendent à l’adopter.

Les pratiques en vogue deviennent dès lors des leviers d’ascension, et ce qu’elles soient performantes ou non.

Une mode managériale a en effet l’avantage de livrer clés en main une vision stratégique, une liste concrète des actions à mener et un moteur fédérateur autour du cap fixé.

Il importe toutefois d’observer qu’en dépit des multiples avantages qu’il revêt, le conformisme exclut toute forme de rupture à l’égard des normes en vigueur.

Or, rompre avec les codes, inventer des solutions nouvelles, s’adapter continuellement à travers un management sur-mesure, personnel, restera une exigence incontournable pour devenir et demeurer leader sur le marché.


En savoir plus

Mots clés : ManagementEntrepriseStratégieMode Manager

Recevez gratuitement
les émissions Xerfi Canal

LES + RÉCENTES
DE XERFI CANAL

LES INCONTOURNABLES
DE XERFI CANAL

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier