La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
22/11/201604:52

Vous êtes dirigeant et comme votre plan stratégique arrive à échéance vous devez réécrire votre stratégie future. Vous aviez conçu le plan précédent en cercle très restreint avec vos très proches collaborateurs, accompagnés par quelques conseillers externes, mais, au final, vos orientations stratégiques ont été difficilement acceptées et appliquées. Comme vous ne souhaitez pas reconduire cette expérience non satisfaisante vous avez décidé d’innover en employant un mode participatif pour la réécriture de votre stratégie future.

 

Il est vrai que mobiliser une démarche participative pour la planification stratégique est devenu à la mode. De nombreuses entreprises s’essaient à intégrer diverses parties prenantes pour l’élaboration et la rédaction de leur plan stratégique. La Poste, par exemple, pour son plan stratégique 2020, multiplie les coopérations dans son écosystème et s’est lancée dans une réflexion collective stratégique sans précédent, puisque ce sont 150 000 postiers, des élus, des consommateurs, des organisations syndicales qui ont contribué à l’émergence des grandes orientations stratégiques.

Mais qu’en est-il vraiment de la dimension participative de la démarche stratégique, est-ce l’avenir des entreprises qui doivent ou devraient impliquer toutes sortes d’acteurs, ou est-ce une utopie en rupture avec la dure réalité du fonctionnement des entreprises ?

Quels sont les avantages principaux de la stratégie participative ?

- En multipliant les perspectives elle permet un diagnostic stratégique très précis. En effet, les forces, faiblesses, opportunités et menaces sont détaillées avec précision puisque la diversité des regards permet une exhaustivité que la seule rationalité du dirigeant ne peut dévoiler.
- De la même façon, la multiplication des points de vue sur la mission et les valeurs de l’entreprise permet de percer la réalité de l’organisation, puisqu’il ne s’agit plus de la perception de quelques cadres mais d’un ensemble de représentations partagées par un panel important d’acteurs, y compris les plus opérationnels.
- Autre avantage, l’engagement des individus est renforcé puisqu’ils sont impliqués en amont dès l’étape d’analyse stratégique.
Pour autant, la démarche participative de planification stratégique comporte aussi des pièges dangereux
- Si la multiplicité des points de vue peut être bénéfique, elle peut aussi entrainer de la confusion et des conflits. En particulier, le discernement entre les problématiques opérationnelles et stratégiques n’est pas simple à opérer.
- Par ailleurs, la participation à la réflexion peut être source de frustration s’il y a confusion en l’étape de créativité et la phase de décision.
- Il ne faut pas oublier non plus la dimension politique de la stratégie. Ainsi, si certains objectifs sont la priorité des salariés de l’entreprise, ceux-ci peuvent aller à l’encontre d’autres parties prenantes, notamment les actionnaires

 

En conséquence, si la démarche participative peut-être une approche performante pour les entreprises, elle demande, pour donner son plein effet, un encadrement méthodologie précis avec deux principes fondamentaux.

- Premièrement : Il faut expliquer le rôle et la place de chaque acteur. Il s’agit en particulier de bien séparer l’étape de réflexion et de créativité où peuvent être mobilisés de nombreux acteurs, et la phase de décision, qui est l’apanage de ceux qui devront rendre compte de la stratégie effectivement réalisée.
- Deuxièmement : Il faut définir précisément l’horizon temporel des  différentes étapes pour éviter l’enlisement dans des débats stériles et ainsi pouvoir créer une dynamique collective stimulante.

 

A ces conditions la démarche stratégique  participative peut donner la pleine mesure de son efficacité en évitant les chausses trappes de l’action collective non maîtrisée et ainsi transformer ce qui peut paraître à priori comme une utopie en une réalité efficace.


En savoir plus

Mots clés : StratégieEconomie collaborativeFNEGEThierry NobreSciences de gestion

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier