Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les services de mobilité entrent dans une nouvelle phase de leur développement. Après une croissance tous azimuts, les leaders comme SNCF/Keolis, Transdev ou la RATP rationalisent aujourd’hui leurs portefeuilles d’activités pour des questions de rentabilité. Les stratégies deviennent plus réfléchies et ciblées, y compris chez les constructeurs automobiles, à l’instar de Volkswagen sur le point de reprendre Europcar Mobility Group. A contrario, les acteurs de niche et les spécialistes de la micromobilité et des modes doux privilégient encore la course à la taille et les levées de fonds.

Mais le plus grand bouleversement à venir est probablement l’essor du MaaS, mobility as a service, et des planificateurs de trajets multimodaux et multilocaux. Des modèles qui promettent de redéfinir les rapports de force au sein de la filière. En effet, avec ces modèles, la « coopétition », soit la coopération entre concurrents potentiels, ainsi que le développement d’offres multimodales deviennent la norme, au détriment de la concurrence traditionnelle. De surcroît, les leaders du digital pourraient tirer leur épingle du jeu dans un marché de la mobilité de plus en plus plateformisé.

Dès lors, à quelles évolutions du paysage concurrentiel faut-il vraiment s’attendre ? Quels profils d’acteurs sont les mieux armés pour s’imposer sur le marché de la mobilité de demain ? Et quelles perspectives pour les marchés du transport urbain et interurbain d’ici 2025 ? Parmi les stratégies privilégiées des prestataires de services de mobilité et analysées dans notre étude, citons :
- Le développement d’une offre multimodale, à l’instar de la SNCF et sa présence sur l’ensemble de la filière, de l’offre duale covoiturage-bus de BlaBlaCar ou encore des ambitions de FlixMobility dans le train et le covoiturage.
- Mentionnons aussi le verdissement des flottes et des solutions, comme les nouvelles règles et ambitions d’Uber en matière d’électrification, le basculement de Keolis vers les énergies alternatives ou encore l’initiative Mobilize de Renault en matière de mobilité verte.
- L’étude décrypte également l’incursion des acteurs dans le MaaS, la mobilité à la demande, comme l’a fait notamment la RATP qui a racheté Mappy avant de lancer l’appli mobile « Bonjour RATP ».


Publié le mardi 28 juin 2022 . 2 min. 55

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :