Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


La guerre des métaux stratégiques

Publié le mardi 19 avril 2011 . 31 min. 57

Voir plus tard
Partager
Imprimer
Les terres rares - ces métaux aux propriétés peu substituables présents dans les moteurs électriques, les pots catalytiques ou encore les aimants pour éoliennes - sont au coeur du conflit entre la Chine et les pays occidentaux, ce qui entraîne l'envolée des cours des métaux. Lors de son entretien avec Jean-Michel Quatrepoint, Patrick Buffet, le PDG d'Eramet, a avancé plusieurs explications et suggéré certaines pistes : - le monopole chinois sur les terres rares a été facilité par la fermeture de nombreux gisements dans le monde en raison des difficultés à produire ces métaux et d'une vision court-termiste des pays - l'explosion de la demande mondiale en métaux et alliages conjuguée à l'absence d'investissements des groupes miniers ont fait bondir les prix, alors même que les coûts de la R&D pour trouver de nouveaux gisements vont croître - l'existence de 6 projets sérieux seulement dans le monde sur les terres rares légères pose la question d'une pénurie de terres rares lourdes - la nécessité de reconstruire des filières intégrées de terres rares partout dans le monde, à l'image du projet commun d'Eramet avec Areva et Rhodia sur le gisement de Mabounié au Gabon, appelé à devenir l'un des trois premiers mondiaux à l'horizon 2020 - l'insuffisance du flottant d'Eramet empêche le Gabon et d'autres investisseurs d'entrer au capital du groupe français, mais aussi au groupe minier d'intégrer l'indice CAC 40, à moins que la participation d'Areva évolue...

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER