La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
13/11/201207:32

Xerfi Canal présente l'analyse de Lionel Ploquin, Responsable de la mission usages numériques innovants au Ministère de l'Economie et des Finances

 

La place croissante des think tanks dans le débat public

En France, les Think tank peinent à trouver leur place. Ils sont loin de disposer des financements et des moyens dont profitent leurs homologues anglo-saxons, majoritairement américains. Et leur influence est encore relativement faible, comme le pointe Claude Revel dans son livre « la France un pays sous influence » paru en mai 2012.

On peut déceler néanmoins une dynamique qui s'enclenche. Le 17 septembre dernier le conseil économique social et environnemental (CESE), accueillait la deuxième édition des trophées des think tanks.

A cette occasion, Jean-Paul Delevoye président du CESE  a  mis en exergue l'utilité des TT et la place croissante qu'ils prenaient dans le débat public.

Lors de cette soirée, deux tendances se sont dégagées : 
Les Think tank dédiés à la transformation numérique sont en plein développement. Alors que ce thème prend une place croissante dans les travaux des think tank généralistes. 

En voici deux exemples :

D’abord avec le think tank renaissance numérique qui a été nommé dans la catégorie « stratégie de communication » pour le lancement du réseau social « nexTwork ». Ce réseau regroupait 577 acteurs du numérique, un par circonscription, avec pour finalité de sensibiliser les futurs parlementaires aux enjeux du numérique.

Et puis Terra Nova, désigné TT de l'année, qui vient de rendre public un rapport, préfacé par Jacques Attali et présenté le 15 octobre Il y appelle à définir une stratégie de développement du numérique à l'échelle nationale avec 123 propositions.

Le développement des think tanks dédiés à la réflexion sur la transformation numérique

Plusieurs associations et organismes ont pour vocation la réflexion sur la transformation numérique. Certains parlent même de révolution.

Cette réflexion est prolongée par des actions de sensibilisation des élus et des pouvoirs publics sur les enjeux associés en particulier dans la sphère économique.

La qualification de Think-tank pour désigner ces acteurs peut être contestée quand on les compare au modèle anglo saxon. Leurs membres comptent relativement peu d'universitaires et de chercheurs et sont,  dans leur majorité, des acteurs engagés de l'économie numérique. On retrouve un certain nombre d'entre eux dans les protagonistes de l'épisode récent des pigeons, exemple intéressant de la réussite d'une stratégie d'influence privilégiant le canal des médias sociaux.

Le conseil national du numérique est une organisation originale créée sous la précédente législature, avec le statut d' »autorité indépendante ».

A l'origine il réunit des acteurs stars de la nouvelle économie, qui émettent des avis sur les politiques publiques dans le domaine du numérique. Ainsi la politique en matière d'open data ou données publiques ouvertes considérée comme une source potentielle de croissance de la nouvelle économie.

Les membres du CNN ont démissionné en bloc après les élections afin de laisser au gouvernement les mains libres pour définir de nouvelles orientations à son action. Son activité devrait reprendre dans quelques semaines dans le cadre d'une composition élargie à des experts et des acteurs de la société civile au delà des chefs d'entreprise. Son ancien président Gilles Babinet a été désigné champion Français du numérique auprès de la commissaire européenne en charge du domaine Nelly Kroes.

 
Le collectif du numérique regroupe 21 associations, dont renaissance numérique, dont je vous parlais tout à l’heure, mais aussi des associations d'éditeurs et d'entreprise comme le syntec et l'Afdel ou le pôle de compétitivité numérique de l'île de France « Cap Digital ». Tous ont en commun d'être attachés au développement de l'économie numérique.

Parmi les actions du collectif une rencontre ouverte avec les parlementaires le 16 octobre sous le parrainage de Fleur Pellerin sur le thème « le numérique pour l'emploi et la croissance ».

L’association France Digitale créée en juin 2012 réunit une centaine de professionnels du numérique : (Entrepreneurs, investisseurs et startups) son objectif est de promouvoir et soutenir l’économie numérique à travers des propositions concrètes en faveur de cette nouvelle économie et la création d’un baromètre de l’éco-système digital français


La fondation internet nouvelle génération (Fing) veut aider les entreprises, les institutions et les territoires à anticiper les mutations liées aux technologies et à leurs usages. Elle  veut être un think tank, d'un nouveau genre et  ses productions commencent à être  largement reconnues en France en Europe et ailleurs.


La place croissante du numérique dans les travaux des think tanks généralistes

 
Les travaux de Terra Nova déjà cités sont une illustration de l'intérêt croissant des think tanks généralistes pour les enjeux du numérique.

L'institut Montaigne  think tank de référence créé par Claude Bébéar a déjà effectué un travail intéressant sur ce thème avec son rapport paru en 2011 « Le défi numérique – Comment renforcer la compétitivité de la France».
 
Le Cigref  association qui regroupe les directeurs informatiques des 130 plus grandes entreprises et administrations françaises a pour ambition de devenir un think tank du numérique selon son président Pascal Buffard.

Pour cela le CIGREF a créé une fondation de recherche pour penser l'entreprise à l'horizon de 2020 et, en partenariat avec le CNAM , un institut de la transformation numérique. Son objectif est de dépasser les approches technologiques pour accompagner les nouveaux usages.

Enfin l'institut Xerfi, think tank  créé en 2012 avec ses travaux sur le thème « de l'économie à l'iconomie » lancés par le colloque du 19 septembre, sera également un  acteur fécond de cette réflexion

Cet intérêt pour les enjeux de la nouvelle économie numérique n'est toutefois pas encore partagé par tous les think tanks. Le MEDEF dans la ligne des travaux de son « comité économie numérique » a présenté son « ambition numérique 2012 2017 » lors de son université d'été mais l'institut de l'entreprise think tank proche de l'organisme patronal ou l'institut Thomas More n'en ont pas encore fait un élément central de leur réflexion et de leurs propositions.

Rendez vous dans quelques mois pour suivre les travaux et les progres de ces cercles de réflexion.

Lionel Ploquin, Les Think Tanks et le numérique, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Economie françaiseEurope / Zone euroMutation digitaleBanque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier