Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


L'emploi face aux robots

Publié le jeudi 24 janvier 2013 . 4 min. 35

Voir plus tard
Partager
Imprimer

L'association Institut Xerfi et Xerfi Canal présente l'analyse de Michel Volle, Economiste, co-président de l’Institut Xerfi

Le mot « iconomie » désigne, rappelons-le, une économie et une société parvenues à la maturité en regard des possibilités qu'apporte l'informatisation comme des dangers qui les accompagnent.

Dans l'iconomie les tâches répétitives sont automatisées, qu'elles soient physiques ou mentales. La marche vers l'iconomie s'accompagne donc de l'automatisation. Faut-il pour défendre l'emploi taxer les robots, comme cela a été proposé dans un forum sur l'Internet ?

La production, en France, est moins automatisée qu'en Allemagne ou en Italie : taxer les robots ne ferait qu'aggraver ce retard. La mission de l'entreprise est d'ailleurs de produire efficacement des choses utiles et non de gérer une garderie de salariés. Il ne convient pas pour maintenir l'emploi de la contraindre à utiliser des techniques obsolètes : il faut plutôt multiplier le nombre des entreprises efficaces.

Mais la question reste posée : le plein emploi est-il conciliable avec l'iconomie ? Pour lui répondre on peut se référer à la théorie économique. Un fort chômage est, comme disent les économistes, un symptôme de déséquilibre, c'est-à-dire d'une inefficacité qui résulte de l'immaturité du comportement des entreprises et des consommateurs en regard de la réalité du système productif. Puisque l'iconomie est mûre par hypothèse, elle connaît le plein emploi, cqfd.

Une telle démonstration ne pourra bien sûr convaincre que ceux qui aiment les raisonnements formels. On peut cependant l'étayer par une comparaison : l'agriculture, qui employait 66 % de la population active au début du XIXe siècle, en emploie moins de 4 % aujourd'hui. Personne assurément n'aurait pu en 1800 prévoir quels emplois remplaceraient ceux que l'agriculture avait perdus ! Il est tout aussi difficile, aujourd'hui, de se représenter le futur.

Mais si les tâches répétitives sont toutes automatisées, où réside donc l'emploi dans l'iconomie ? Il se trouve dans les travaux de recherche et d'ingénierie qui précèdent la production, ainsi que dans les services qui permettent au consommateur de bénéficier des « effets utiles » du produit. 

Or les travaux de conception, comme les services, sont confrontés à une nature physique, humaine et sociale extérieure à l'organisation de l'entreprise. Les salariés de l'iconomie doivent donc pouvoir faire preuve de discernement, de jugement, d'initiative, bref en bon français de débrouillardise. Il faut aussi que l'entreprise leur reconnaisse une légitimité qui corresponde aux responsabilités qu'elle leur délègue, qu'elle sache les entendre.

Tout cela suppose dans les organisations, dans les compétences et dans le système éducatif une évolution aujourd’hui à peine entamée et dans laquelle les institutions ne s'engagent qu'à reculons. La transition sera pénible : s'il est théoriquement certain, nous l'avons dit, que l'iconomie connaîtra finalement le plein emploi, il n'est que trop clair que le chemin vers l'iconomie passe par une période de fort chômage.

On comprend que cela fasse peur aux dirigeants et qu'ils hésitent à s'y engager. Pour atteindre le plein emploi à terme ils devront cependant y aller résolument, d'autant plus résolument qu'il faut tout faire pour réduire la durée de la transition – et pendant celle-ci il faudra limiter les souffrances que provoque un sacrifice humain.

Une telle politique ne pourra cependant être conduite que si la société dans son ensemble partage une vision claire, qui l'encourage à s'orienter vers l'iconomie.

Michel Volle, L'emploi face aux robots, une vidéo Xerfi Canal


Mots clés :

Industrie

High tech

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER