CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL BUSINESS Cap décideurs Plateformes et territoires :...
10/02/202104:50

Quand vous êtes-vous connecté pour la dernière fois à Booking, Deezer, Amazon ou Tinder ? Les plateformes font aujourd’hui partie de notre quotidien. On le sait, depuis les années 2000, les plateformes numériques se multiplient ; et ce notamment via l’explosion du e-commerce. Avec la crise de la COVID-19, l’usage de ces plateformes a encore augmenté. Par exemple, au 3ème trimestre 2020, les ventes d’Amazon ont augmenté d’environ 40 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre un chiffre d’affaire de 96 milliards de dollars. Vertigineux.


Mais les critiques se multiplient à l'égard de leurs conséquences sociales ou écologiques. L’expression consacrée « capitalisme de plateforme » résume ces critiques. Elles portent majoritairement sur le captage et la concentration de la valeur crée, au détriment des travailleurs et usagers de ces plateformes. Mais de quoi les plateformes sont-t-elles le nom ?


Les plateformes sont des infrastructures numériques qui permettent à deux ou plusieurs groupes d’interagir. Casilli, dans son ouvrage, En attendant les robots souligne deux dimensions clefs; 1, le recours intensif aux données personnelles pour se coordonner via un algorithme ; et 2, la concentration de la valeur marchande crée.


Ces plateformes numériques semblent donc largement dématérialisées, mais elles supposent en réalité un réseau logistique très développé, ainsi qu’une force de travail disponible localement. Les effets sur les territoires sont bien réels et de plus en plus décriés. Par exemple, Airbnb a des conséquences bien connues sur la gentrification de l’hyper-centre Parisien. 


De nombreuses initiatives existent déjà pour réorienter les plateformes vers les enjeux de leurs territoires. Par exemple, des plateformes encouragent la collaboration des habitants à l’échelle locale, via des réseaux sociaux entre voisins, ou des outils de participation citoyenne. D’autres plateformes s’appuient sur des modèles de gouvernance ouvertes et coopératives, mettant en avant un impact positif sur le territoire, par exemple, CoopCycle se posant en alternative à Uber Eats.


 Face à la profusion de ces initiatives, difficile d’y voir clair. On aurait besoin d’un modèle qui permette de comprendre les liens entre les plateformes et leurs territoires. C’est une des ambitions de la chaire territoires en transition à Grenoble Ecole de Management. Pour y répondre, nous mobilisons la notion d’encastrement territorial. L’encastrement se définit par l’ancrage géographique bien-sûr, économique, mais aussi social et culturel. Comment mesurer l’encastrement des plateformes sur son territoire ? Nous proposons trois pistes.


Tout d’abord, l’encastrement géographique, le plus évident requiert d’analyser les flux physiques autour de la plateforme. La plateforme relie-t-elle des acteurs d’un même territoire comme dans les circuits courts ? Ou s’intègre-t-elle dans une chaine de valeur globale ?


Ensuite, l’encastrement est économique. Quelle part de la valeur créée est redistribuée sur le territoire ? Au-delà des seuls critères de performance financiers, l’objectif est de comprendre les impacts des plateformes, en prenant en compte l’utilité sociale. 


Enfin, l’encastrement social et culturel nous semble fondamental, et encore peu étudié. L’objectif est de comprendre ce qui « fait » plateforme ; qui prend en charge la coordination ; et comment celle-ci s’organise concrètement. Quels sont les rôles respectifs des acteurs privés, de l’économie sociale et solidaire, usagers/citoyens, mais aussi des pouvoirs publics ?


La chaire territoires en transition propose donc la notion de « plateforme de territoire » pour saisir le niveau d’encastrement géographique, économique et social des plateformes. Pourra-t-on demain choisir sa plateforme en fonction de ces critères alternatifs ?


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier