Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La tonnellerie française vit des moments d’extrêmes tensions. Certes, l’activité des tonnelleries a retrouvé sa vitalité après deux années très maussades. La demande est repartie à la hausse dans les principaux secteurs clients que sont le vin et les alcools. Et les exportations ont atteint un niveau record, sur fond de vigueur du dollar par rapport à l’euro. Ce sont quelques-uns des grands constats réalisés dans la nouvelle étude Xerfi Precepta sur le marché des ouvrages de tonnellerie.

Pour autant, les motifs d’inquiétude se multiplient face à la flambée des prix de l’énergie, aux tensions sur les cours du chêne et à la volatilité des tarifs du fret maritime. Les perspectives économiques se dégradent également. En parallèle, des défis plus structurels s’accumulent. Leur part de marché à l’export chute inexorablement sous la pression de la concurrence étrangère, tandis que l’engouement des consommateurs pour les vins « boisés » s’estompe.

Dans ce contexte, quelles sont les stratégies de riposte possibles ? Face au ralentissement économique, quelles perspectives se dessinent pour l’activité des tonneliers français d’ici 2025 ? Et comment évolueront les marges d’exploitation ? Au travers de nombreuses études de cas et d’une analyse détaillée de la concurrence, le rapport a décrypté les principaux axes de développement des fabricants pour relever les grands enjeux actuels. Citons :

- L’internationalisation comme levier pour prendre position sur les marchés en croissance, avec à l’étude TFF Group, qui a développé en 20 ans une présence sur tous les continents.
- 2e axe, l’intégration verticale pour maîtriser les approvisionnements, à l’image d’Oeneo, un groupe intégré sur toute la filière vin / bois.
- Les tonneliers français élargissent également leur offre et innovent pour répondre aux attentes du marché, avec une étude de la stratégie d’innovation de la Tonnellerie Baron.
- Autre axe, la diversification pour réduire la dépendance aux marchés des vins et alcools, avec l’exemple de Charlois, un groupe présent sur la tonnellerie, la construction, la cosmétique et la logistique.
- L’étude analyse également les investissements des acteurs dans l’économie circulaire, l’occasion et l'upcycling.


Publié le jeudi 22 décembre 2022 . 2 min. 33

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :