Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Marques de mode et distributeurs prennent à leur façon le virage de la décarbonation. Ils investissent pour cela des sommes considérables dans le déstockage, l’occasion, la location, la réparation ou encore l’upcycling. Les objectifs de cette incursion sont clairs : bouleverser l’ordre établi par leurs offres de produits et services, surfer sur ces marchés dynamiques qui leur échappent, et tirer parti des retombées positives en termes d’image d’un positionnement responsable.


D’après la nouvelle étude Xerfi Precepta sur ces marchés, l’intégration de l’économie circulaire aux business models pose toutefois d’immenses défis. D’ordre opérationnel d’abord, car il s’agit d’acquérir de nouvelles compétences et d’adapter les chaînes logistiques. D’ordre concurrentiel ensuite, car certains segments se révèlent déjà très encombrés comme le montre notre cartographie des acteurs. Face à la domination historique des friperies ou enseignes de déstockage/d’achat-vente, des marketplaces et start-up soutenues par le capital-investissement investissent massivement ces créneaux.


Dans ce contexte, quelles sont les stratégies innovantes pour les marques et enseignes afin de se renforcer sur les marchés secondaires ? Que révèlent les premiers retours d’expérience ? Et quelles perspectives se dessinent d’ici 2025 autour de ces pratiques durables et responsables alors que l’inflation persiste ? Pour lever le voile sur ces questions, les experts de Xerfi ont notamment analysé les stratégies des acteurs sur les marchés secondaires de la mode :


• Les marques et distributeurs déploient d’abord de plus en plus souvent des services de réparation en magasins.
• La gestion optimisée des invendus rentre également dans l’équation avec un recours récurrent aux dons ou à l’upcycling.
• Les marques et enseignes mettent aussi plus fréquemment en avant leurs articles d’occasion sur internet ou en magasin.
• Certains tentent même de développer des services de location… non sans difficultés.

• Enfin, les collaborations avec les start-up et prestataires de solutions se multiplient pour accélérer sur ces sujets.


Afin d’illustrer ces stratégies sur les marchés secondaires de la mode, les experts de Xerfi ont passé au crible les initiatives et positionnements de plus de 80 distributeurs, des enseignes traditionnelles aux e-commerçants, et cela sur 7 grands marchés.


Publié le mardi 6 juin 2023 . 2 min. 46

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :