Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Inégalités et populisme : le temps des passions tristes

Publié le mardi 4 juin 2019 . 3 min. 19

https://player.vimeo.com/video/329992930?autoplay=1 Thibault-Lieurade-Inegalites-et-populisme-le-temps-des-passions-tristes-306345563.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer

De quoi parle-t-on exactement quand on évoque les "inégalités", grand sujet économique du moment ? Il faut sans doute faire un détour par la sociologie pour le comprendre. En effet, la focale est généralement mise sur les inégalités de richesse. Certes, celles-ci repartent à la hausse – notamment en raison du gonflement des patrimoines, au niveau mondial comme au niveau français, même si nous restons un pays relativement égalitaire par rapport aux autres.

Or, comme le souligne le sociologue François Dubet dans son livre "Le temps des passions tristes" (Ed.Seuil),  ce mouvement dissimule en réalité une tendance à la démultiplication des formes que prennent ces inégalités. La sortie du régime de classe, accélérée notamment par la destandardisation du parcours de vie traditionnel études, travail, mariage, a crée de nouvelles lignes de clivages. Dans la société a émergé des familles monoparentales ou encore des surdiplômés précraires. Dans l'entreprise, c'est la cohabitation des CDI, intérimaires et prestataires indépendants. Dans le vocabulaire du sociologue, c'est l'opposition entre "inclus et exclus", "classes créatives et immobiles" ou encore "minorités stigmatisées et stigmatisantes".

Cette multiplication des inégalités, auquel s'ajoute le "fait que chacun soit confronté à des inégalités multiples", a transformé "l'expérience des inégalités". Comme le montre François Dubet, les individus sont certes "scandalisés par les fortunes de Bill Gates ou Bernard Arnault". Mais "ces inégalités-là paraissent abstraites par leur ampleur-même, elles irritent beaucoup moins que d'autres, plus proches de leur réalité : pourquoi suis-je moins payé que mon collègue pour le même travail ? ou encore pourquoi certains travailleurs ont-ils un statut qui leur donne droit à des "privilèges" ?

Dans ces cas, "l'amplitude des inégalités a moins d'importance que leur nature" elles sont vécues comme "une mise en cause de la propre valeur" de l’individu. Et plus cette inégalité perçue est comme proche, plus elle est douloureuse à vivre.

Alors ce constat complexifie considérablement la question de la lutte contre ces inégalités. En effet si "la frustration individuelle relative est sans doute une expérience banale, elle ne se transforme pas aisément en expérience et en actions collectives". Comme le rappelle l'économiste américain Hirschman, cité dans le livre, "pour que des frustrations s'agrègent, il est nécessaire que des sentiments communautaires fondées sur des intérêts communs et des identités partagées surmontent l'atomisation de ces frustrations".

En France, le mouvement des gilets jaunes en France a remis au goût du jour cette citation de 1995. Il a en effet "cristallisé des colères et des indignations" avant tout "multiples", sans parvenir à hiérarchiser des revendications souvent contradictoires". La lutte contre ces inégalités multiples vont donc bien au-delà d'une simple politique de redistribution de la richesse nationale, et elle est bien plus complexe pour le politique...ce qui n'est pas franchement pour nous rassurer.


D'APRÈS LE LIVRE :

Le temps des passions triste

Le temps des passions triste

Auteur : Francois Dubet
Date de parution : 07/03/2019
Éditeur : Le Seuil
COMMANDER

Les dernières vidéos
Idées, débats

Les dernières vidéos
de Thibault Lieurade

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER