CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégie & Management Mode passagère ou engagement...
https://player.vimeo.com/video/504317615?autoplay=1 Andreas-Kaplan-Mode-passagere-ou-engagement-le-developpement-durable-dans-les-business-schools-306347803.jpg
08/04/202103:10

Un regard sur les slogans récemment introduits par les meilleures écoles de commerce du monde, indique que l'enseignement des affaires prend un virage vers une approche plus durable de la gestion. La Aalto Business School, par exemple, fait la promotion de "Towards a better future" tandis que la Rotterdam Business School communique sur " A force for positive change". Au lieu de la maximisation des profits, les écoles désormais parlent plutôt du développement durable et d’un objectif sociétal.

On peut se demander pourquoi ce changement de mentalité se produit maintenant. Mode ou engagement réel ? La crise financière de 2008 a été attribuée en grande partie aux écoles de commerce et à leurs enseignements, qui ont ensuite commencé à revoir leurs cours et programmes. Les organismes d'accréditation et les classements ont suivi, introduisant des indicateurs sur la finalité sociétale et la durabilité. Cela a peut-être motivé les business schools à s'y mettre un peu plus rapidement. Mais en fin de compte, je suis convaincu que tout cela n’aurait pas suffi. Pour moi, ce sont les étudiants, réellement intéressés par le développement durable, qui poussent les écoles de commerce à s’engager véritablement dans ce domaine. Les étudiants sont tout à fait conscients qu'une carrière réussie financièrement parlant serait inutile si le monde qui les entoure se brisait en raison des orages, des ouragans et autres phénomènes induits par le réchauffement climatique.

En tant que recteur et directeur de ESCP à Berlin et à Paris, je suis moi-même témoin de cette tendance depuis un certain temps déjà. Nos deux masters spécialisés entièrement consacrés au développement durable attirent systématiquement beaucoup plus d'étudiants que de places disponibles. Nos associations d'étudiants travaillant sur le développement durable, telles que Oikos à Berlin ou le Noise à Paris, bénéficient d'une grande popularité. Notre conférence annuelle sur le développement durable, organisée au cœur de Berlin, près de la porte de Brandebourg, obtient régulièrement un des meilleurs taux de satisfaction des étudiants, comme c'est également le cas d’un séminaire sur la durabilité récemment introduit sur nos campus parisiens.

Les étudiants veilleront à ce que tout cela soit un véritable engagement, et non une mode. Si vous intégrez le développement durable dans vos cours existants, les étudiants exigeront un cours entier consacré au développement durable. Si vous lancez un cours électif sur la durabilité, ils exigeront que le cours devienne obligatoire. Enfin, à terme ils demanderont un programme complet axé sur la durabilité. Mais les étudiants ne s'arrêteront pas aux seules questions académiques. Au final, les étudiants verront si leur école joigne le geste à la parole, c'est-à-dire si elle recycle ses déchets, si elle offre des options écologiques à la cantine ou simplement si ses activités sont généralement durables. Tout cela, c'est une très bonne chose.


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier