La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Comprendre Comprendre : les mécanismes...
https://player.vimeo.com/video/266686797?autoplay=1 Lakshithe-Wagalath-Lakshithe-Wagalath-Comprendre-les-mecanismes-de-contagion-financiere-7545.jpg
16/10/201803:32

Comprendre : la contagion entre institutions financières

 

Dans les marchés financiers, on parle de contagion lorsque les performances et les actions d’une institution donnée ont un impact sur une ou plusieurs autres institutions. Cette contagion financière peut prendre essentiellement deux formes.

 

La contagion directe

 

La forme la plus intuitive est ce qu’on appelle la contagion directe. Elle est engendrée par des liens contractuels entre les institutions financières. Une situation typique de contagion directe apparaît lorsqu’une institution qui a emprunté de l’argent n’honore pas un contrat de dette et génère ainsi des pertes pour tous ses créditeurs. Mais la contagion directe peut également être engendrée par des contrats dérivés traités de gré à gré. La crise des subprimes en 2007-2008 en a donné une illustration remarquable, avec des crédit default swaps traités de gré à gré et qui ont favorisé la propagation des pertes dans le système financier. À noter que dans le cas de produits dérivés de gré à gré, et contrairement aux contrats de dette, la contagion est bilatérale, dans le sens où chacune des contreparties peut être négativement affectée par le défaut de l’autre.

 

La contagion indirecte

 

Outre le mécanisme direct de contagion qu’on vient de décrire, la contagion dans les marchés financiers peut prendre une forme indirecte. Alors qu’est-ce que la contagion indirecte ? C’est une forme plus subtile de contagion car elle ne nécessite pas de contrat reliant les institutions entre elles. Elle apparaît typiquement lorsqu’une institution financière en difficulté est forcée de liquider une partie de ses actifs. Ces ventes forcées peuvent impacter négativement les prix et donc engendrer des pertes non seulement pour l’institution financière en question, mais également pour toutes les institutions détenant ces actifs, et ce même s’il n’existe pas de lien contractuel avec l’institution vendeuse. Mais pourquoi une institution financière en difficulté serait-elle forcée de liquider certains de ses actifs ? Et bien dans certaines situations de stress, notamment après une perte importante, l’institution financière peut se retrouver en besoin urgent de liquidités, par exemple pour payer un coupon. Elle n’a alors parfois pas d’autre choix que de vendre certains de ses actifs, potentiellement de manière désordonnée, quitte à souffrir de son impact négatif sur les prix.

 

La crise des subprimes

 

Une situation critique en termes de contagion indirecte survient lorsque plusieurs institutions financières sont touchées par un choc commun et se retrouvent dans l’obligation de vendre une partie de leurs actifs en même temps. On peut alors assister à un phénomène de ventes généralisées dans le marché, avec un impact significatif sur les prix et une amplification des pertes pour tous les acteurs impliqués. Ça a été par exemple le cas lors de la crise de 2007-2008 où les pertes du marché subprime américain ont forcé de nombreuses banques et investisseurs institutionnels à vendre en masse nombre de leurs actifs financiers. Cela a entraîné une sous-performance dramatique pour ces autres classes d’actifs, et des pertes bien au-delà de l’exposition aux subprimes américains pour toutes ces institutions financières.

 

En temps de crise financière, les phénomènes de contagion directe et indirecte s’alimentent mutuellement. Les ventes d’actifs par des institutions en situation de stress peuvent engendrer des défauts par contagion indirecte. Ces défauts peuvent eux causer des pertes par contagion directe, et forcer les institutions touchées à vendre plus d’actifs et augmenter la contagion indirecte, et ainsi de suite. Les récents développements de la régulation ont précisément eu pour but d’anticiper les conséquences de tels phénomènes de contagion et de limiter leurs effets en temps de crise. En espérant éviter les spirales de contagions observées dans le passé.


Mots clés : FinanceComprendrePrixFinanceActifsliquiditéContagion financière

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier