La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/234317297?autoplay=1 Xavier-Hollandts-Xavier-Hollandts-Reprendre-une-entreprise-en-SCOP-quelles-precautions--6707.jpg
23/10/201703:21

Entreprise et démocratie, est-ce un mariage impossible ?


Les entreprises modernes sont-elles en capacité de répondre aux aspirations démocratiques de leurs salariés ?


L’histoire récente est parsemée d’aventures managériales et humaines qui ont parfois réussi ce pari pourtant osé d’établir des règles de fonctionnement démocratiques EN entreprise. Des précurseurs du 19e siècle comme Fourier ou Godin jusqu’aux entreprises libérées, l’aspiration démocratique de certains dirigeants comme de nombreux salariés semble toujours aussi vivaces. Parmi ces expériences, le mouvement coopératif a historiquement constitué un terrain foisonnant de réflexion et d’expérimentations. Aujourd’hui les SCOP, sociétés coopératives et participatives, ou bien encore les SCIC, société coopératives d’intérêt collectif incarnent sans doute le mieux ce que peut être une entreprise gouvernées de façon démocratique. On peut résumer cela autour de la règle « politique » propre aux coopératives, « un homme = une voix ». Ainsi, comme lors d’élections politiques, aucun salarié ou dirigeant n’a plus de pouvoir qu’un autre. Le dialogue, le pouvoir de conviction et la régulation constituent les maitres mots des SCOPs.


Séduisante, sur le papier, cette gouvernance est-elle réaliste dans le cas des entreprises reprises en SCOPs ? Peut-on passer d’une organisation classique à un fonctionnement et une gouvernance d’essence démocratique ?


La recherche que nous avons menée avec deux collègues, publiée dans le n°263 de la Revue Française de Gestion, apporte un éclairage sur le basculement de ces entreprises en SCOP et la difficile appréhension d’un modèle démocratique.


Le basculement en SCOP est souvent vécu comme un véritable big-bang. Il faut en effet bien souvent faire table rase du passé et notamment du modèle social et organisationnel. 3 éléments apparaissent alors comme décisifs.


Premièrement, il faut vaincre la résistance des cadres, qui bien souvent ne voient pas d’un bon œil cette révolution qui met en cause à la fois leur compétences de managers et bien évidemment leur pouvoir, notamment de décision. Les cadres peuvent être des acteurs décisifs des projets de reprise en SCOP et doivent ainsi être « embarqués » le plus tôt possible dans cette nouvelle aventure. Il faut également veiller à éviter à ce que la reprise ne se solde pas par un hold-up des cadres sur l’entreprise et le pouvoir de décision.


Cela suppose donc de veiller à un second élément très important : l’acquisition des compétences, savoir-faire et savoir-être des salariés repreneurs afin d’être rapidement en capacité de gouverner  et de faire vivre cette nouvelle gouvernance. Enfin, et cela constitue le 3e point, il faut également veiller à gagner la confiance des parties prenantes externes, en raison du fait que ce statut est parfois méconnu. Les entreprises reprises en SCOP ont souvent dû faire face au scepticisme des partenaires : clients, fournisseurs, banquiers etc. Il est dès lors crucial d’avoir une communication positive sur le projet de reprise et de prendre le temps nécessaire pour convaincre de la solidité du projet et de cette gouvernance démocratique qui l’accompagne.

 

Xavier Hollandts, Reprendre une entreprise en SCOP : quelles précautions ?, une vidéo Stratégie & Management.


En savoir plus

Mots clés : ManagementFNEGESCOP

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier