Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La e-santé française fait-elle encore figure d’éden pour les investisseurs ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les montants levés par les start-up ont atteint un record en 2022, dépassant le milliard d’euros, contre seulement 400 M€ par an environ au cours des trois exercices précédents. Cette envolée provient d’avancées institutionnelles et réglementaires décisives, propices à un changement d’échelle non seulement de la télémédecine, mais aussi des business models construits autour des outils numériques et de l’intelligence artificielle. Il s’agit là de quelques-uns des grands constats réalisés dans la dernière étude Xerfi Precepta sur le « Le marché de la e-santé en France ». Une étude qui s’accompagne d’une vidéo exclusive de 15 minutes pour comprendre les drivers stratégiques clés du marché sous une forme pédagogique et vivante.


Toutefois, les investisseurs se montrent désormais plus regardants vis-à-vis des healthTech et de leur rentabilité. De quoi encourager les recompositions qui se concrétisent par un décloisonnement des marchés e-santé. C’est ce qu’illustre l’offensive du spécialiste de la prise de de rendez-vous Doctolib sur l'hôpital ou de Docaposte et Orange qui se posent en consolidateurs en rachetant des spécialistes de la e-santé. En parallèle, l’arrivée à maturité du cadre technique, avec la mise en place du carnet de santé numérique Mon Espace Santé et des référentiels d’interopérabilité, pourrait provoquer d’après nos experts une refonte du paysage concurrentiel autour des outils de digitalisation des parcours patients. Cela pourrait aussi favoriser au passage de nouveaux intervenants, au détriment (peut-être) des éditeurs de logiciels hospitaliers.


Dans ce contexte, quels acteurs pourraient tirer leur épingle du jeu ? Et quelles stratégies et perspectives se dessinent pour les entreprises de la e-santé en France ? A ce titre, 4 grandes logiques de développement ont été analysées par nos experts :


• Citons d’abord les stratégies d’accès au marché. Elles prennent des formes variées en fonction du positionnement des acteurs comme la validation clinique ou la prise en charge et la protection intellectuelle des applicatifs. Cella passe aussi par des collaborations entre start-up et industriels ou encore par la mobilisation d’aides publiques.
• Les acteurs s’emploient aussi à inscrire leurs outils et solutions dans les usages de leurs clients. Plusieurs pistes sont explorées : la formation et l’accompagnement des acteurs de santé, les leviers de fidélisation et d’engagement patient, la ludification des applicatifs, le travail sur l’inclusivité des publics ou encore tout ce qui permet d’améliorer l’appropriation des services e-santé dans l’assurance.
• D’autres axes ont également été décryptés par nos experts, à l’instar de tout ce qui touche à la structuration et la valorisation des données et à la réingénierie de l’organisation des soins.


Publié le mercredi 29 mars 2023 . 6 min. 44

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :