CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Cyber assurance : les vrais...
https://player.vimeo.com/video/535765438?autoplay=1 Anne-Cesard-Cyber-assurance-les-vrais-risques-d-un-assechement-du-marche-306348061.jpg
18/05/202102:57

Le contexte n’a jamais été aussi favorable au marché de la cyber assurance. Les vulnérabilités informatiques s’intensifient en effet avec l’augmentation du télétravail, le boum du e-commerce et des objets connectés et l’importance prise par les systèmes informatiques « ouverts » » dans l’outil de production. Les entreprises font aussi face à une recrudescence des ransomwares. Et les conséquences sont bel et bien réelles, car près de 60 % des entreprises visées par des cyber attaques ont subi un impact sur leur activité. Les particuliers sont eux aussi touchés. Le nombre de victimes assistées par la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a d’ailleurs plus que doublé entre 2018 et 2019. Le développement d’un cadre réglementaire propice à la cyber sécurité joue également a priori en faveur des offres de cyber assurance. Je pense notamment au règlement de l’Union européenne sur la cyber sécurité ou au Règlement général sur la protection des données.


Si la demande semble au rendez-vous dans les prochaines années, certains acteurs prédisent pourtant d’ores et déjà un « assèchement progressif du marché ». En effet, les acteurs de la cyber assurance peinent encore à appréhender la fréquence et l’ampleur des sinistres. Et face à la montée des cyber attaques, les assureurs durcissent leurs conditions : ils augmentent leurs prix, revoient leurs contrats cyber pour ajouter des exclusions, augmentent les franchises et limitent les montants de couverture offerts. Une raréfaction de l’offre d’assurance en grands risques est également déjà perceptible. La prudence est donc désormais de mise côté assureurs face à un marché dont ils peinent encore à maitriser la sinistralité compte tenu de la nature systémique du cyber risque.


Face à la montée de la sinistralité, l’heure est désormais à la clarification des couvertures cyber pour mieux délimiter les garanties et les tarifer de façon pertinente. Un chantier mené par exemple par QBE ou AIG France. En parallèle, les assureurs investissent pour améliorer leur offre et créer de véritables démarches d’accompagnement des assurés, car les services d’assistance sont essentiels au-delà de la seule réponse indemnitaire. Ils signent aussi des partenariats techniques : avec des assureurs grands risques comme Crédit Agricole Assurances qui a construit ses offres en partenariat avec Hiscox ; avec des spécialistes de la cyber sécurité comme Axa XL qui a signé un partenariat avec Accenture. Les cyber assureurs cherchent aussi à évangéliser le segment des TPE/PME grâce à la construction d’offres de cyber assurances spécifiques. Un segment qui apparaît faiblement équipé contrairement aux grands comptes…


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier