Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les investissements IT entrent dans une nouvelle phase de forte croissance. C’est l’un des constats tirés par les analystes de Xerfi dans la dernière étude Xerfi-Precepta intitulée « Les nouveaux défis dans les services numériques à l'horizon 2024 ». En effet, avec la création de nouveaux produits et services liés à la donnée, le recours aux objets connectés pour optimiser la logistique et la maintenance ou encore la digitalisation des parcours clients, les dirigeants accélèrent franchement leur transformation digitale avec des projets structurants.


Dans cet environnement porteur, les ESN apparaissent néanmoins comme le maillon faible de la filière IT. C’est que le succès du cloud computing met à mal les activités historiques d’infogérance tandis que les stratégies de capture de la valeur menées par les leaders du numérique, notamment les big tech et les éditeurs de logiciels, pénalisent les spécialistes des services numériques. Pour mieux comprendre les évolutions du jeu concurrentiel en cours et à venir, l’étude Xerfi-Precepta propose une cartographie détaillée de la concurrence à partir de classements et mapping exclusifs. Elle fait également le point sur le modèle économique des « big ESN » comme Accenture, des « intégrateurs technologiques régionaux » à l’instar d’Inetum ou Devoteam mais aussi de certaines ESN spécialisées tels Akka Technologies ou Alten.


Dès lors, quels sont les leviers de croissance privilégiés par les acteurs ? À quelles évolutions du jeu concurrentiel faut-il s’attendre face à l’offensive des spécialistes du conseil et de l’intérim comme Adecco ? Et quelles sont les réelles perspectives de croissance des ESN à l’horizon 2024 ? Pour répondre à ces questions, les experts de Xerfi se sont penchés sur les principaux axes stratégiques empruntés par les acteurs, en particulier :


• la conquête des directions métiers comme l’illustre la stratégie pratiquée par Accenture ;
• la diversification des débouchés comme le green IT ou encore le quantique à l’image de l’approche retenue par Atos ;
• le déploiement du télétravail et du flex office poursuivi notamment par Capgemini ;


Autres axes de développement suivi par les ESN :


• l’acquisition de nouvelles compétences comme l’a fait récemment Devoteam ;
• la formation des collaborateurs avec une étude de cas des choix réalisés par Akka Technologies ;
• Dernier axe analysé dans l’étude : la redéfinition du périmètre d’activité comme l’expérimentent Segula Technologies ou IBM…


Publié le mardi 28 septembre 2021 . 2 min. 49

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :