Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Comment dynamiser l’activité des cliniques vétérinaires et poursuivre l’expansion des réseaux alors que le scénario d’une plus grande régulation du secteur se précise ? Dans cette nouvelle étude exclusive, les experts de Xerfi dévoilent une dizaine de leviers clés pour se distinguer dans un marché concurrentiel où l’offre de services s’avère très homogène, et attirer des praticiens parfois rebutés par la financiarisation accélérée du métier. L’étude examine en particulier la façon dont les réseaux intégrés pourraient envisager de nouvelles logiques de croissance, moins centrées sur l’intégration de cliniques indépendantes. En effet, l’Ordre national des vétérinaires milite pour réintroduire des régulations afin de garantir l’indépendance professionnelle des praticiens et la qualité des soins. De nouvelles règles qui pourraient rendre moins attractive la détention de cabinets vétérinaires par les réseaux structurés. Il est également crucial que les cliniques tirent davantage parti de la croissance des dépenses de soins dues notamment au nombre record d’animaux très médicalisés.


Dès lors, où se situent les gisements de croissance et de rentabilité de demain, notamment pour les réseaux intégrés ? Et comment les cliniques peuvent-elles mieux se différencier, en particulier celles présentes en ville ?


Au-delà de ces questions stratégiques, cette étude de la collection Precepta Insights de Xerfi détaille la dynamique du marché des soins vétérinaires :


• Sont décryptés tout d’abord les principaux drivers de la demande en soins vétérinaires. La tendance est à l’anthropomorphisation des animaux domestiques et à l’explosion de la population de chiens et de chats qui demeurent des espèces très médicalisées. Dans le même temps, on assiste à la montée en puissance des assurances dédiées aux animaux de compagnie et à un durcissement réglementaire visant à mieux prévenir les épidémies et garantir le bien-être animal.
• L’étude procède également à l’analyse des indicateurs clés autour du marché des soins vétérinaires. Plusieurs sont abordés tels que la consommation des ménages et agriculteurs en services vétérinaires, la dynamique des ventes de médicaments vétérinaires en France et des prix des services pratiqués par les cliniques.


Face aux défis posés aux acteurs des soins vétérinaires, les consultants de Xerfi livrent dans cette étude leurs recommandations stratégiques Ce rapport examine également les logiques de développement des grands acteurs du marché via de nombreuses études de cas. Il intègre aussi une analyse de la concurrence et de ses évolutions, ainsi que des prévisions exclusives d’activité et de marges des cliniques vétérinaires jusqu’en 2026.


Pour des informations plus complètes sur cette analyse stratégique, vous pouvez télécharger le document de présentation qui se trouve à côté de la vidéo.


Publié le jeudi 30 mai 2024 . 2 min. 54

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :