Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La dynamique de reprise est enclenchée sur le marché du crédit à la consommation, à la faveur du redressement de la consommation sur les principaux débouchés, marché automobile en tête. C’est l’une des grandes conclusions de l’étude Xerfi Precepta sur le crédit à la consommation et intitulée « Intensification de la concurrence dans le crédit à la consommation : scénario prospectif 2024 ».


Pour saisir toutes les opportunités de croissance, les acteurs doivent néanmoins revoir leurs approches du financement et des parcours client. Car il y a deux mutations de taille du côté de la demande des ménages. D’abord, les modes de consommation évoluent. Ensuite la valeur d’usage prend une importance grandissante. Si la directive DSP2 et l’Open Banking offrent des perspectives très prometteuses pour faire évoluer les approches du financement et des parcours client, la concurrence, elle, ne cesse de s’intensifier avec la percée de nombreuses start-up sur plusieurs segments porteurs tels le paiement fractionné et les mini-crédits.


Dans ce contexte et à l’heure où les taux bas pincent toujours les marges, quelles sont les stratégies privilégiées par les acteurs ? Cinq grands axes stratégiques sont abordés dans l’étude Xerfi Precepta. Mentionnons :


• La simplification de l’octroi de crédit grâce à l’Open Banking telle que pratiquée par La Banque Postale Consumer Finance qui accélère grâce à sa nouvelle plateforme API.
• La montée en puissance du paiement fractionné illustrée par la stratégie déployée par Oney et sa solution de paiement fractionné « universel » baptisée Oney+.
• 3e axe : les efforts de digitalisation des acteurs grâce à la dématérialisation des parcours clients, l’optimisation des processus d’octroi ou l’amélioration de l’expérience client. L’étude de cet axe s’appuie sur l’exemple de la transformation digitale de BNP Paribas Personal Finance.
• 4e axe : la promotion d’un crédit plus responsable. L’étude analyse les nombreuses initiatives des acteurs pour encourager l’éducation budgétaire des consommateurs, prévenir les situations de surendettement et s’engager en faveur d’une consommation plus responsable, par exemple sur le terrain de l’économie circulaire.
• Enfin, l’étude analyse les offensives dans le financement automobile et la mobilité, notamment à travers le marché de l’automobile d’occasion et le développement des formules locatives. L’étude décrypte à ce titre le partenariat entre Cofidis et le constructeur automobile chinois de véhicules électriques Aiways.


Publié le jeudi 4 novembre 2021 . 2 min. 50

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :