Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les plateformes et réseaux d’intermédiation disposent encore d’un potentiel de croissance considérable en France. À l’heure actuelle, seuls 10% des travaux à domicile transitent entre leurs mains selon notre dernière étude Xerfi Precepta sur « L’hyper-concurrence entre les plateformes et réseaux d'intermédiation en travaux ». Alors que le marché de la rénovation tournait à plein régime début 2022, les business models numériques des plateformes et réseaux d'intermédiation en travaux suscitent indubitablement un intérêt grandissant des Français.

Les opérateurs continuent quant à eux d’affluer, à l’instar de Solocal qui a créé la plateforme Ootravaux. De leur côté, de nombreux investisseurs se pressent au capital de ces sociétés. Pour autant, aucun intervenant n’a véritablement pris le leadership alors que les synergies s’annonçaient élevées avec leurs nouveaux actionnaires issus du bâtiment, de l’énergie, des médias et de la banque de détail. Les offres s'avèrent en réalité difficiles à différencier et la course à l’audience auprès des particuliers et des artisans fait rage.

Dans ce contexte hyper-concurrentiel, quelles sont les stratégies adoptées par ces intermédiaires pour renforcer leurs positions ? Et quelles sont leurs perspectives d’évolution d’ici 2024 ? L’étude Xerfi Precepta a ainsi fait le point sur les axes de développement de ces intermédiaires pour poursuivre leur croissance et asseoir leurs positions. Notons... :

• Le développement de l’audience et de la clientèle, par le biais d’actions marketing pour renforcer la notoriété, par une diversification de l’offre et une conquête de nouveaux marchés clients ou encore par des stratégies d’affiliation, à l’instar du programme d’Habitatpresto.
• 2e axe analysé, l’enrichissement de l’offre de services aussi bien du côté des particuliers que des artisans. L’étude a pour cela analysé la stratégie de croissance d’Effy, l’un des principaux spécialistes indépendants de la délégation de CEE.
• Les acteurs de l’intermédiation en travaux cherchent également à installer un rapport de confiance chez les particuliers par de multiples leviers…
• … mais aussi à conquérir de nouveaux marchés, notamment sur le plan géographique. Camif Habitat, acteur historique du courtage en travaux, a pour cela fait le choix de recourir à la franchise.


Publié le jeudi 30 juin 2022 . 2 min. 58

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :