Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Avec l’essor des missions autour de la responsabilité sociale et environnementale, les cabinets de conseil auraient-ils trouvé leur nouvelle martingale ? En effet, à côté des acteurs spécialisés historiques, les généralistes du conseil et géants de l’audit multiplient les acquisitions pour se renforcer sur ce créneau. Surtout, en accompagnant les entreprises dans la définition de leur raison d’être et leurs stratégies de décarbonation, les poids lourds du conseil se rapprochent des toutes-puissantes directions générales, devenues plus sensibles à ces sujets.


Mais selon la nouvelle étude Xerfi Precepta, le conseil en RSE s’avère un marché plus difficile qu’il n’y paraît. D’une part, la rentabilité de ces missions s’est révélée jusqu’à maintenant réduite et incertaine. Les budgets consacrés à l’engagement sociétal et écologique demeurent aussi contenus en raison du flou entourant ces questions. D’autre part, les entreprises pourraient amorcer des politiques de réduction des coûts face au ralentissement économique ou à l’inflation.


Dans ce contexte, quels sont les acteurs les plus offensifs ? Et quelles sont les réelles perspectives d’ici 2025 alors que les cabinets éprouvent des difficultés à recruter ? Pour lever le voile sur ces interrogations, les experts de Xerfi se sont intéressés aux différents leviers actionnés par les cabinets de conseil en RSE pour évangéliser ce marché aux méthodologies et référentiels peu éprouvés. Évoquons notamment :


• L’enrichissement de l’offre des cabinets de conseil dans la RSE. Cela peut passer par le développement de nouvelles expertises grâce à des rachats ou à des lancements de practices en collaboration avec d'autres acteurs. Par exemple, The Boston Consulting Group a fait l'acquisition de Quantis. Il est également possible d'intégrer une dimension développement durable à toutes les missions des cabinets, comme le fait Bain. Le recours à des solutions numériques apparaît comme une autre option, à l’instar de Sia Partners qui met l'IA au service de l'évaluation de l'empreinte carbone.
• La politique de communication est également un élément clé de la stratégie de croissance des acteurs du conseil en RSE. La publication de contenus à vocation pédagogique et commerciale autour de ce sujet ainsi que la participation à des événements et la mise en place de partenariats peuvent aider à évangéliser le marché et à faire connaître les services proposés.
• Dernier axe crucial, l’optimisation des ressources humaines, actif stratégique des cabinets de conseil pour mener à bien ces nouvelles missions autour des questions RSE. Ainsi, pour faire face aux tensions autour des recrutements et au déficit de personnes qualifiées, les acteurs, à l’instar de PwC, misent sur le renforcement de l’image employeur et la culture d’entreprise.


Publié le mercredi 15 février 2023 . 3 min. 12

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :