Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le secteur de l’eau et des déchets peine à concilier exigences environnementales et réalités économiques. Le coût élevé des investissements freine l’intégration de technologies vertes dont certaines manquent de maturité. Le marché est par ailleurs très disputé, avec des clients très sensibles à l’argument prix, ce qui désavantage les options écologiques souvent plus onéreuses. Le secteur s’efforce pourtant de décarboner ses pratiques alors qu’il est responsable de 5% des émissions françaises de CO2.


Dans cette nouvelle étude de la collection GreenBusiness, les experts de Xerfi, spécialement formés aux problématiques RSE, proposent une analyse inédite de la transition carbone dans la gestion de l’eau et des déchets. Une évaluation réalisée à travers notre notation exclusive PTC pour Performance Transition Carbone et cela pour chaque acteur. Le rapport met également à disposition un benchmark des performances environnementales des entreprises. L’étude examine également de près les défis, les risques et les opportunités auxquels sont confrontés les acteurs dans leur transition ainsi que les solutions innovantes mises en œuvre pour y parvenir.


Dès lors, quelles solutions s’avèrent pertinentes pour conjuguer transition carbone et rentabilité dans une conjoncture plus délicate ? Six tendances se dégagent :


• Premièrement, la valorisation des déchets et des boues d’épuration et l’adoption de nouveaux procédés de traitement qui permettent par exemple de réduire l’utilisation de produits chimiques.
• Citons aussi l’amélioration de l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables,
• ou encore l’utilisation de modes de transport des déchets plus vertueux,
• L’augmentation du rendement des réseaux de distribution d’eau est également un axe privilégié par les acteurs.
• Enfin certains se penchent sur le verdissement des achats et des chantiers
• ou encore sur le captage du CO2 dans les fumées des incinérateurs.


Pour chacune de ces solutions, le rapport a évalué les gains attendus en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les coûts de mise en œuvre et le taux d’adoption par les acteurs, chaque solution s’appuyant sur une ou plusieurs études de cas.


Publié le mercredi 15 mai 2024 . 2 min. 38

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :