Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les tonneliers sont confrontés à un environnement particulièrement mouvant. Déjà, le millésime 2020 a été mauvais. En progression ininterrompue depuis une dizaine d’années, la production vendue de futailles, tonneaux et foudres a chuté de 16% pour tomber à 471 M€. Et le rebond de l’activité s’annonce progressif et modéré selon l’étude Xerfi-Precepta pour trois raisons. D’abord, l’effondrement des ventes de whisky en 2020 a fait resurgir le spectre d’un nouveau « Whisky Loch » semblable à celui de 1980 et qui s’était soldé par la fermeture de nombreuses distilleries. Deuxièmement, les effets de longue traîne de la crise sanitaire seront perceptibles pendant plusieurs années entre les incertitudes liées à la date de sortie de crise et les pressions sur le pouvoir d’achat des ménages dans le monde. Enfin, l’engouement des consommateurs pour les vins « boisés » s’estompe progressivement depuis une dizaine d’années, conséquence entre autre de l’autorisation des boisages œnologiques en 2005 et 2009 et du changement de direction de la prestigieuse revue de Robert Parker Wine Advocate en 2012.


Dans ce contexte chancelant, les tonneliers ont dû prendre des mesures fortes pour assurer la pérennité de leurs entreprises. En novembre 2020, le leader mondial français TFF Group a par exemple annoncé avoir gelé les embauches en intérim, décidé le non-remplacement des départs à la retraite et réduit ses investissements au minimum. Les industriels vont d’ailleurs sans doute rester très prudents dans leurs investissements capacitaires afin d’éviter une crise de surproduction. Les tonneliers pourront néanmoins saisir les opportunités de croissance externe de l’après-crise, par exemple à l’étranger. Car en effet les investissements à l’étranger sont une tendance lourde dans ce secteur. Tous les leaders de la tonnellerie s’y sont industriellement implantés pour contourner des frais de transport prohibitifs, accéder à de nouveaux marchés plus dynamiques ou encore pour réduire les coûts de production. L’intégration des activités amont, et notamment de la merranderie, constitue un autre levier activé par les tonneliers afin de sécuriser les approvisionnements, que ce soit en matière de quantité, de prix ou de qualité. Ils prennent également pied dans les activités d’exploitation forestière ou de scierie / foresterie.


Un autre événement majeur a secoué la filière ces dernières années : il s’agit de la diffusion d’un nouveau modèle économique, la location de barriques. Avec une valeur d’achat unitaire élevée, une durée de vie courte et un potentiel de recyclage ou de réutilisation important, les fûts sont en effet particulièrement adaptés à ce système. D’autant plus que la demande est forte du côté des vignerons et négociants pour qui les barriques sont le deuxième poste de charge derrière les salaires. Si plusieurs opérateurs ont tenté de se positionner sur le créneau, le très discret H&A Barrel Management a pris une nette longueur d’avance depuis sa création en 2004. À tel point que le groupe bordelais pesait 322 M€ de chiffre d’affaires en 2020, soit plus que le leader mondial de la tonnellerie TFF Group. Son succès n’est pas sans poser question sur l’évolution des rapports de forces au sein de la filière, car c’est finalement un intermédiaire de poids qui s’est immiscé entre les tonneliers et les vignerons…


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER