Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le portage de repas à domicile repose sur de très solides fondamentaux, à commencer par l’essor de la population seniors due au papy-boom. Un potentiel conforté par la volonté des Français de vieillir le plus longtemps possible chez eux et par des aides financières qui solvabilisent la demande. Ce sont quelques-unes des principales observations réalisées dans la dernière étude Xerfi Precepta sur le marché du portage de repas à domicile.

Avec un tel potentiel, rien d’étonnant à ce que de nouveaux entrants tentent leur chance, à commencer par les acteurs multi-activités Emera et groupe AVEC. Ils obligent alors les intervenants historiques à riposter, en faisant évoluer leur offre vers davantage de menus personnalisés, d’approvisionnements en circuits courts et de zones de livraison desservies. Au-delà de cette compétition plus intense, un enjeu d’ordre financier se pose. La coûteuse transition vers les emballages réutilisables et, plus encore, l’inflation des denrées alimentaires, carburants mais aussi des salaires compliquent l’équation économique des leaders comme des nouveaux entrants.

Finalement, comment les acteurs s’y prennent-ils pour conquérir et fidéliser les nouvelles générations de seniors, ceux issus du baby-boom ? Et plus globalement, quels sont leurs principaux leviers de croissance et d’optimisation de leur modèle ? En s’appuyant sur de nombreuses e´tudes de cas, les experts de Xerfi ont décrypté 5 grands axes :

• D’abord, ils travaillent à personnaliser leur offre et à monter en gamme, à l’instar de la « Gamme Gourmet » récemment lancée par Les Menus Services.
• Les acteurs développent également une expertise dans la nutrition des seniors, à l’image du comité scientifique de Saveurs et Vie et de sa filiale dédiée au conseil en nutrition senior.

Autres axes :

• L’accélération de la digitalisation pour enrichir l’offre de services et optimiser l’activité en back office.
• La montée en puissance des démarches responsables et durables.
• Ou encore le déploiement géographique des réseaux, avec pour certains le recours à la franchise à l’exemple de Clémence et Antonin qui accueillera deux premiers franchisés fin 2022.

Autant de stratégies qui visent en partie à renouveler l’offre. Ils pourraient aussi servir d’amortisseur au marché d’ici 2024…


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :