Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Une nouvelle ère s’ouvre pour l’industrie des API, les principes actifs pharmaceutiques, alors que la crise sanitaire a mis en lumière la dépendance de la France vis-à-vis des importations depuis l’Asie. Non seulement des projets emblématiques de relocalisation voient le jour, mais de vastes programmes d’investissement ont également été engagés dans les usines de plusieurs leaders. C’est le cas chez Oril Industrie (filiale du groupe Servier) ou Seqens selon la dernière étude Xerfi Precepta intitulée “Les nouveaux défis de l’industrie des principes actifs pharmaceutiques”. Une étude qui au-delà d’un état des lieux de l’outil de production présent en France analyse de façon détaillée les mutations de la demande ou encore l'évolution des aides publiques.

Et selon les conclusions de cette étude, la reconfiguration du paysage concurrentiel s’accélère. Les laboratoires pharmaceutiques continuent à se désengager. Plusieurs exemples illustrent cette tendance, dont les cessions de sites de Merck & Co et de Boehringer Ingelheim et, plus récemment, le projet d’externalisation de Sanofi, qui a affirmé sa volonté de céder ses activités de production d’API pour tiers en 2022. Les sous-traitants, eux, se renforcent. Deux grands spécialistes français s’apprêtent à changer de mains, avec le rachat de Novasep par le fonds britannique Bridgepoint et de Seqens par le fonds américain SK Capital Partners.

Alors que la crise a remis la question de la souveraineté sanitaire de la France au centre du jeu, quel sera le réel impact des ambitions des pouvoirs publics en termes de relocalisation des productions de principes actifs ? Et quels sont les leviers de croissance privilégiés par les industriels pour profiter d’un contexte porteur ? Dans cette nouvelle étude, les experts de Xerfi passent au crible les priorités stratégiques des industriels et leurs principaux leviers de croissance :
• Alors que certains se focalisent sur une stratégie de spécialisation, d’autres misent sur une logique d’offre globale.
• Au-delà de cette question cruciale de positionnement, l’étude analyse plusieurs chantiers structurants comme l’intégration de la chaîne de production mais aussi les investissements dans les technologies clés. Je pense ici aux principes actifs hautement actifs (ou HPAPI) dans lesquels investissent Axyntis et Servier ou encore la chimie en continu, créneau où la France accueille plusieurs acteurs pionniers à l’instar de La Mesta Chimie Fine.


Publié le mercredi 19 janvier 2022 . 2 min. 40

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :