Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Lutte contre le dérèglement climatique : la stratégie est-elle la bonne ?

Publié le mercredi 10 novembre 2021 . 3 min. 45

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le réchauffement climatique est aujourd’hui un constat largement partagé.


Les entreprises, les ménages, les gouvernements, tous assurent de leur engagement sans faiblesse dans la lutte pour le réduire et en atténuer les conséquences néfastes dont le dernier été nous a donné un aperçu.


Pourtant, les émissions globales de gaz à effet de serre continuent à croître.


Pire, alors que nous ne devrions pas émettre plus de 800 Gigatonnes supplémentaires pour espérer atteindre la cible des 1,5° C, le niveau actuel des émissions est autour de 40 Gigatonnes par an.


Il n’est pas nécessaire d’être très fort en mathématiques pour se rendre compte qu’à ce rythme, la limite sera atteinte en 2040 
Pourtant, c’est 2050 qui est la date qu’avancent les Etats pour atteindre les « zéro émissions nettes ».


La conclusion s’impose : Même en supposant que toutes les actions entreprises soient nécessaires, elles ne sont clairement pas suffisantes et il nous faut changer de trajectoire plus rapidement que nous ne le faisons aujourd’hui.


Actuellement, on peut classer les stratégies de lutte contre le changement climatique dans trois catégories :
- Les solutions anthropologiques qui consistent à chercher à modifier les comportements des acteurs
- Les solutions technologiques
- Les solutions institutionnelles


Parmi les premières il y a la taxe carbone qui rend plus chers les produits carbonés et incitent les acheteurs à se tourner vers des produits qui ne le sont pas, quand ils existent.


Il y a aussi l’appel à la raison, qui s’appuie sur les évidences scientifiques de la réalité du réchauffement et de ses conséquences, pour inciter les agents à réduire leur empreinte carbone. La collapsologie est représentative de cette approche.


L’autre possibilité c’est non plus la raison, mais la morale comme l’a fait le pape avec l’encyclique Laudato si
Enfin, on peut citer les mille petits gestes individuels sur le modèle des petits ruisseaux qui font les grandes rivières qui reposent sur la prise de conscience du consommateur.


Pour l’instant, on est obligé de constater qu’aucune de ces approches n’a permis d’obtenir une baisse des émissions globales.
Les solutions technologiques supposent l’existence de nouveaux processus de production fournissant une énergie verte, une alimentation saine, des transports non polluants, des logements avec moins de béton (qui représente entre 15 et 25% des émissions de CO2 sur leur cycle de vie). Pour l’instant ces processus nouveaux restent largement à inventer. L’autre direction c’est la géo-ingéniérie dont toutes les conséquences n’ont pas été étudiées. Ce serait un saut dans l’inconnu. Un pari risqué qui oublie que la technologie a toujours deux faces. L’une règle des problèmes et l’autre en créé des nouveaux. Il ne faut pas oublier que ce sont les technologies liées aux fossiles qui ont conduit au réchauffement actuel.


Quant aux solutions institutionnelles, la seule qui soit pratiquée aujourd’hui, ce sont les COP dont la 26ème vient de démarrer à Glasgow. L’obstacle principal auquel elles se heurtent est celui de l’abandon de souveraineté qu’impliquerait une institution internationale ayant un pouvoir contraignant. Pour l’instant les Etats ne le souhaitent pas, bien au contraire, ce qui explique qu’à la 26éme COP, les émissions globales continuent à croître.


Là aussi la conclusion s’impose : Il devient de plus en plus difficile d’appeler « solutions » des orientations qui donnent d’aussi médiocres résultats.


Et si ces « solutions » n’en sont pas, peut-être est-ce le diagnostic qui doit être revu.


D'APRÈS LE LIVRE :

Le climat ET la fin du mois

Le climat ET la fin du mois

Auteur : Gilles Rotillon
Date de parution : 23/07/2020
Éditeur : ? Editions Maïa
COMMANDER

Les dernières vidéos
Économie mondiale

Les dernières vidéos
de Gilles Rotillon

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER