La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Banque & finance Crédits aux PME : la BPI...
08/10/201204:18

Xerfi Canal présente l'analyse de Jean-Baptiste Bellon, directeur de Trapeza et conseiller auprès de Xerfi

Les dirigeants de PME ont mal à leur case finance, ils s’indignaient hier du peu de considérations des pouvoirs publics, ceux-ci ont sorti le projet de la BPI, la banque publique d’investissement, et cela va un peu mieux, mais les PME continuent aujourd’hui de se sentir mal aimées de leurs banquiers. Est-ce que la future BPI sera bien la banque pour les indignés que sont les PME en France ?  
Les encours de crédits PME sont de 190Mds€ en France à fin juin (sans compter 50Mds€ de crédits pour les entrepreneurs individuels), en croissance modérée à +3% en 1 an, mais en croissance tout de même. Si l’on regarde uniquement les PME indépendantes on n’est plus qu’à 125Mds€ de crédits. Cependant le rythme se ralenti et plus grave les crédits à l’industrie manufacturière sont en repli depuis le début de l’année (-3% à fin juin). Les dernières enquêtes menées auprès des banques et des entreprises montrent que le climat général est quand même un peu restrictif, mais pas trop, les banques prêtent encore. Pire quand on regarde les enquêtes de prix des crédits, les banques françaises sont les moins chères de la zone Euro pour les PME. Pour les crédits de moins de 1M€ à moins d’un 1 an (une catégorie assez utilisée par les PME), les taux sont de 2% en France, contre 2,5% en Allemagne ou aux Pays-Bas, de 4% en Italie ou en Espagne et de plus de 6% au Portugal. Que l’Europe du Sud ait des problèmes c’est normal, mais payer le crédit moins cher en France qu’en Allemagne, cela n’est pas très naturel. Les banques n’aiment pas le crédit PME d’abord car il n’est pas rentable, bref il faudrait des crédits un peu plus chers, le retour de la cote d’amour à un prix!
Alors comment expliquer les lamentations des PME, d’abord par ce qu’une moyenne cache des situations contrastées, ensuite parce que dans la catégorie PME il y celles qui appartiennent à des grands groupes et qui vont peut-être mieux que les autres. Sur ce plan c’est un peu partout la même chose en Europe. Ainsi le gouvernement britannique envisage de créer une grosse banque spécialisée sur les PME et calquée sur le modèle allemand. Il faut dire que l’appétit modéré des banquiers est freiné par les nouvelles règles prudentielles. Du crédit peut être mais pas d’investissement en fonds propres s’il vous plait !....Les banques sont au milieu d’un mouvement long de remontée de leurs ratios de capital et en investir dans les PME est assez puni par ces règles.  
Donc la BPI semble la bienvenue, elle rassemble des ressources existantes (CDC entreprises, le FSI, Oséo…) les rapproche pour être plus efficaces. Sa force de frappe sera de 30Mds€ (montée de 10Mds€ de la capacité avec les estimations de flux de LDD) et les régions seront impliquées dans son fonctionnement. Certaines voix demandaient beaucoup plus (+ de 100Mds€) ce qui traduisait une volonté de déployer l’Etat partout où il y des difficultés.
La BPI peut être soit un instrument qui complète la panoplie financière de l’Etat pour aider les PME d’avenir, ou alors elle peut se transformer en une voiture balais qui ramasserait les entreprises qui souffrent de la crise. Le premier modèle plaide pour un capital limité, une vision des investissements utiles en liaison avec le Commissariat à l’investissement et une généralisation des partenariats avec les banques pour accroître sa force de frappe. C’est un projet nouveau pour l’économie française.
Il vaut mieux choisir celui-là, l’autre modèle a déjà été expérimenté plusieurs fois en France, mais se souvient-on du triste épisode des Sociétés de Développement Régional qui ont fait faillite il y a 20 ans en alliant bonnes intentions et mauvais principes ? Allez, on ne va pas recommencer c’est cela qui finirait par provoquer de l’indignation.

Jean-Baptiste Bellon, Crédits aux PME : la BPI est-elle vraiment la solution ?, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Economie françaiseBanque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier