Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Spécific, le département études et prestations sur mesure de XERFI, fait ici le point sur la construction navale civile et militaire en France et dans le monde en 3 séries de données.


La 1re série retrace la dynamique de l’activité dans l’Hexagone. Elle atteint un niveau record, avec une production en hausse de 11% en volume en 2021, puis de près de 3% en 2022 selon nos dernières estimations. En 10 ans, l’activité aura bondi de plus de 60% ! Et les perspectives s’annoncent bonnes pour l’industrie française et ses deux leaders. Naval Group, qui produit entre autres des sous-marins nucléaires et des frégates de défense et d’intervention, possède un carnet de commandes jugé important, dans un contexte où les dépenses militaires s’envolent. Du côté des navires de croisière, la production bat également son plein aux Chantiers de l’Atlantique.


Spécialisée sur les marchés plutôt étroits mais à haute valeur ajoutée de la défense et des paquebots de croisières, l’industrie française ne peut rivaliser avec les géants asiatiques sur le segment des navires civils. C’est ce que montre cette 2e série de data qui présente la répartition des exportations mondiales de navires marchands. La France représente à peine plus de 1% du total, loin derrière la Chine, la Corée du Sud, le Japon et même l’Inde ou l’Allemagne. En revanche, l’Hexagone totalise 7% de la production mondiale de navires de défense.


La 3e série de données donne un aperçu des performances d’exploitation des 10 premiers groupes de construction navale spécialisés dans les navires civils classés ici par ordre alphabétique. Au cours des dernières années, la plupart des leaders ont été dans le rouge. Une situation qui les pousse à restructurer leur activité voire à se rapprocher. Le nombre de chantiers navals actifs est ainsi passé de 514 en 2014 à 275 en 2021. Les capacités, elles, se sont réduites de 30% environ.


Le retour de la profitabilité s’avère pourtant urgent dans la mesure où cette industrie très capitalistique doit investir massivement pour décarboner son offre, en proposant des navires moins énergivores, moins polluants et toujours plus performants.

En savoir plus Xerfi Spécific


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :