Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Vers l'euro numérique : les enjeux

Publié le mardi 12 octobre 2021 . 4 min. 45

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Vidéo réalisée en partenariat avec le Printemps de l’économie 2021 « Bifurcations : l'heure des choix »

La plupart des banques centrales à travers le monde intensifient leur réflexion sur l’opportunité de créer une forme numérique de leur monnaie.


C’est en particulier le cas de l’Eurosystème, qui a décidé cet été d’engager une première étape vers l’émission d’un euro numérique, avec le lancement d’une « phase d’investigation », c’est-à-dire une phase d’analyse approfondie et de prototypage de cette potentielle nouvelle forme d’euro.


Qu’est-ce que serait un euro numérique ?


Il s’agirait d’une version numérique des billets de banque, qui sont émis par les banques centrales de l’Eurosystème (en France, la Banque de France) et mis à la disposition du public.


Il est trop tôt pour dire quelle forme précise un euro numérique prendrait et quels usages spécifiques en serait fait. Mais à titre illustratif on peut considérer qu’il serait utilisé par les Européens pour effectuer leurs paiements de tous les jours, par le biais d’un support pouvant être une carte ou un smartphone, par exemple pour effectuer leurs achats sur internet ou faire un transfert d’argent entre deux personnes.


Pourquoi créer un euro numérique ?


Il s’agit d’accompagner la demande croissante du public pour des moyens de paiements dématérialisés, une tendance qui s’est accélérée avec la pandémie.


En effet, alors que l’économie se digitalise de plus en plus, que les moyens de paiements sont de plus en plus dématérialisés, il parait naturel que la banque centrale réfléchisse également à offrir au public sa monnaie sous une autre forme que le seul billet de banque.


Un euro numérique viserait ainsi à combiner le meilleur de deux mondes, celui de la monnaie souveraine et celui de l’innovation numérique.


D’une part, en tant que monnaie souveraine, un euro numérique bénéficierait de la sécurité totale qu’offre l’émission de monnaie par la banque centrale.


D’autre part, comme c’est le cas des monnaies privées émises par les banques commerciales, il serait disponible pour des paiements dématérialisés et serait doté des facilités d’usage et d’ergonomie que permet la technologie.


En somme, ce qui est recherché avec l’euro numérique c’est d’offrir aux Européens une monnaie publique adaptée à l’ère numérique, qui soit à la fois innovante et totalement sûre, simple d’utilisation et facilement accessible de tous, garante de l’inclusion financière et protectrice de la vie privée.


Pour préserver la liberté de choix, cet euro numérique viendrait en complément et non en substitution des billets et des moyens de paiement privés.


Quelles fonctionnalités pour l’euro numérique ?


La phase d’investigation permettra d’identifier les cas d’usage et fonctionnalités de nature à maximiser la valeur ajoutée qu’il apportera.


A ce titre, l’Eurosystème veillera à ce que l’euro numérique soit en mesure de répondre aux trois principales attentes des usagers, révélées par la consultation publique menées ces derniers mois par la BCE : la protection de la vie privée, la sécurité et l’absence de coûts supplémentaires.


Comment émettre l’euro numérique ?


Le fonctionnement de l’euro numérique reposera sur un partenariat public-privé : il sera émis par la banque centrale mais il aura vocation à être distribué par les banques ou les acteurs du secteur privé habilités.


L’Eurosystème sera attentif à son impact sur les différents acteurs de l’écosystème. Les travaux de la phase d’investigation, qui impliqueront les parties prenantes de la vie économique, permettront de mesurer les risques et les opportunités et de préciser les paramètres de nature à faciliter son insertion harmonieuse dans le système des paiements.


Les travaux de la phase d’investigation dureront deux ans, jusqu’à l’automne 2023. Si les Gouverneurs de l’Eurosystème le décident, il s’ouvrira ensuite une phase dite de réalisation qui pourrait durer 3 ans environ.


L’histoire des monnaies est marquée par l’innovation, depuis les premiers paiements en utilisant des coquillages comme unité de compte jusqu’aux virements instantanés par internet, en passant par la création des billets ou des cartes bancaires. L’euro numérique pourrait écrire une nouvelle page dans cette longue histoire, si et seulement si l’analyse de tous ses tenants et aboutissants est concluante.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER