Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Les banques ont lancé la contre-offensive dans la bataille du paiement. Elles ne pouvaient plus rester inactives et laisser les revenus générés par la monétique fondre sous l’effet de l’offensive des fintech, des plateformes et des géants du numérique. Ce virage à 180 degrés des banques s’est fait en plusieurs étapes avec notamment la relance de leurs filiales dédiées aux transactions, le renforcement des relations avec l’écosystème des paytech françaises et le développement de la coopération bancaire au niveau européen. Cette coopération s’est traduite par le lancement de l’initiative EPI — pour European Paiement Inititative — qui vise ni plus ni moins qu’à créer un réseau concurrent de Visa et Mastercard. Une initiative qui réunissait déjà une vingtaine d’établissements financiers début 2021.


Si les géants du numérique ont multiplié les incursions dans l’univers du paiement, leurs stratégies se révèlent très opportunistes, marquées par des effets d’annonce comme Facebook qui à toutes les peines du monde à déployer son projet autour d’une cryptomonnaie. Ces géants se heurtent également aux menaces judiciaires d’abus de position dominante, à l’instar d’Apple et son offre à succès Apple Pay sur laquelle la Commission européenne a ouvert une enquête pour abus de position dominante. Selon l’étude Xerfi Innov, seul Amazon constitue à court et moyen terme une véritable menace pour les banques et les spécialistes du paiement. Le géant du e-commerce a en effet adopté une approche très spécifique en cherchant non pas à réinventer le paiement, mais l’acte d’achat tout entier. Dans ce jeu, les fintech françaises du paiement sont loin d’être disqualifiées, car présentent en général sur des briques technologiques. Elles ont d’ailleurs poursuivi leurs levées de fonds en 2020 qui ont même été multipliées par 5 au cours des trois dernières années. Reste que le scandale financier autour de la paytech allemande Wirecard sème le doute dans un contexte où le prix des actifs grimpe en flèche, où les usages évoluent rapidement, où les cyberattaques explosent et où les fonds d’investissement se montrent plus prudents vis-à-vis des modèles d’affaires les moins matures.


Dans ce jeu concurrentiel mouvant où la crise sanitaire complique l’équation financière des entreprises clientes, des rapprochements opérationnels semblent fortement probables afin d’optimiser les coûts et ainsi restaurer les marges entamées par la crise. La consolidation du côté des prestataires techniques pourrait ainsi s’accélérer comme lors du rachat de Ingenico par Worldline. Des rapprochements entre des fintechs complémentaires comme Adyen et Square semblent également possibles. La crise sanitaire va aussi sans doute pousser à des repositionnements stratégiques. Edenred, par exemple, cherche à être moins dépendant des titres-restaurants. Il a ainsi finalisé l’acquisition d’UTA en 2020 pour se diversifier sur le marché des cartes-carburants. Des retraits du marché des services de paiement se dessinent également, notamment pour les acteurs dont ce n’est pas le cœur de métier comme les distributeurs. Carrefour a par exemple cédé 60% du capital de sa filiale Market Pay en octobre 2020. Casino y réfléchirait aussi pour sa filiale Floa Pay, co-détenue avec Crédit Mutuel-CIC.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER