Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


L'apprentissage dans le supérieur, c'est gagnant-gagnant

Enregistré le lundi 20 septembre 2021 . 4 min. 37

Voir plus tard
Partager
Imprimer

200 à 300 euros nets en plus par mois ! C’est le gain salarial moyen des étudiants en alternance de licence professionnelle et de master d’université par rapport aux diplômés en formation sous statut étudiant « classique » ! Mieux, ils ou elles s’insèrent plus vite avec des emplois plus stables et mieux qualifiés. Cerise sur le gâteau, leur degré de satisfaction est supérieur à celui de leurs camarades.

Savez-vous qu’il y a plus de 200 000 apprentis dans le supérieur, soit 42,3% du total ? Près de la moitié d’entre eux préparent un diplôme bac+2 avec les gros bataillons des BTS, mais près de 22 % préparent un diplôme de licence ou master dans les universités et 12 % un diplôme d’ingénieur. Enfin, 22% sont dans les écoles, dont le modèle économique dépend grandement de ces financements.

Si tous les niveaux de formation enregistrent une hausse de leurs effectifs, les masters et licences sont dans la dynamique la plus forte, sans doute parce qu’ils partent de plus loin.

Une enquête du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation nous apprend que, pour ces apprentis du supérieur à l’université, les bénéfices sont de 3 ordres :

Le premier, ce sont des taux d’insertion supérieurs de 4 à 6 points à ceux des diplômés en formation initiale sous statut étudiant.

Le second, ce sont des emplois plus qualifiés et un taux d’emploi stable supérieur de plus de 10 points en licence professionnelle et d’environ 15 points en master. Ils travaillent d’ailleurs plus souvent à temps plein que les diplômés sous statut étudiant.

Le troisième bénéfice, c’est un taux d’emploi de niveau cadre ou professions intermédiaires plus élevé de 7 à 9 points en licence professionnelle, de 5 points en master.

Il y a bien sûr des différences selon la discipline étudiée avec de meilleurs résultats en Droit économie et gestion devant les disciplines de sciences technologies et santé, ou les sciences humaines et sociales. Quant aux Lettres-langues-arts, de façon surprenante, si en licence le taux d’insertion des étudiants « classiques » est supérieur à celui des apprentis, la tendance s’inverse avec le master, avec une excellente insertion (98 %).

L’autre aspect intéressant de cette enquête, c’est qu’elle montre un degré de satisfaction de ces apprentis plus élevé.

C’est le cas pour l’adéquation ressentie entre l’emploi occupé et le niveau de formation ou le domaine de spécialité du diplôme, avec un écart significatif de plus de 8 points.

C’est aussi le cas pour les missions dans l’emploi ou les responsabilités.

Et si la satisfaction exprimée à propos du niveau de rémunération est nettement moindre que pour les missions et responsabilités, elle est toujours supérieure à celle des diplômés sous statut étudiant.

Le salaire net mensuel médian est d’environ 1 800 euros en licence pro, et entre 2 220 et 2 310 euros en master, soit un surplus salarial de 200 à 300 euros nets mensuels

Alors, quels enseignements tirer de ces chiffres encourageants ?

Les atouts de l’apprentissage génèrent un mouvement de fond : il y a de plus en plus d’apprentis dans le supérieur, avec 5 900 formations proposées en 2021 sur Parcoursup. L’Europe va d’ailleurs encourager la mobilité des apprentis dans le nouveau programme Erasmus+.

Si côté écoles de commerce, c’est d’abord un enjeu économique, côté universités, c’est avant tout un enjeu de démocratisation et de réussite.

Selon une enquête réalisée par la Conférence des Présidents d’Université, sans l’apprentissage, 30 % des apprentis dans le supérieur n’auraient pas poursuivi leurs études.

L’apprentissage est donc un accélérateur de mixité sociale essentiel, qui à l’université, profite en majorité aux jeunes dont les parents ne sont pas CSP+.

Enfin, c’est une modalité pédagogique intéressante, qui permet de faire réussir des étudiants, souvent désarçonnés par le modèle académique classique.

En résumé, ces chiffres positifs montrent qu’il s’agit d’une voie de la réussite gagnant-gagnant pour les jeunes et les entreprises.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER