La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/170617893?autoplay=1 Jerome-Barthelemy-Comment-on-empeche-les-bonnes-idees-de-s-exprimer-5099.jpg
17/06/201602:16

Lorsqu’on travaille dans une entreprise, on hésite souvent à s’exprimer. Même quand on a de bonnes idées, on ne les communique pas forcément à son supérieur hiérarchique. Il y a deux explications à ce phénomène. Dans certains cas, on pense que cela ne servira à rien. Dans d’autres cas, on a peur de la réaction de son supérieur hiérarchique.

 

Ces craintes sont-elles justifiées ? Pour le savoir, Ethan Burris a étudié 281 dans une chaîne de restaurants américaine. Les idées proposées par les managers sont-elles adoptées ? Les managers sont-ils mieux évalués lorsqu’ils proposent de nouvelles idées ? Les résultats de l’étude sont très clairs. Lorsqu’on propose une idée qui va dans le sens de ce que pense son supérieur hiérarchique (« supportive voice »), tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. L’idée a toutes les chances d’être mise en œuvre … et le supérieur hiérarchique nous mettra une bonne évaluation.  Les choses se gâtent lorsqu’on propose une idée qui remet en cause ce que pense son supérieur hiérarchique (« challenging voice »).  L’idée n’a alors quasiment aucune chance d’être mise en œuvre … parce que le supérieur hiérarchique fera tout pour la « torpiller ». Pire, il nous mettra une mauvaise évaluation !

 

Ces résultats sont déprimants … mais assez faciles à expliquer. Lorsqu’on remet en cause un supérieur hiérarchique, il a tendance à nous considérer comme peu loyal … voire comme une menace. Même si nos idées présentent un véritable intérêt pour l’entreprise, il y sera peu réceptif. En outre, il nous fera payer notre outrecuidance en nous gratifiant d’une mauvaise évaluation.

 

Dans les entreprises, on hésite souvent à s’exprimer parce qu’on a peur des conséquences. Comme le montre cette étude, on a raison … mais seulement en partie. On est uniquement mal vu quand on propose des idées qui remettent en cause le statu quo. Paradoxalement, ce sont les idées dont les entreprises ont le plus besoin pour s’améliorer …

 

Source :  Burris, E. (2012), “The risks and rewards of speaking up: Managerial responses to employee voice”, Academy of Management Journal, 55, 851-875.

 

Jérôme Barthélemy, Comment on empêche les bonnes idées de s'exprimer, une vidéo Precepta Stratégiques


En savoir plus

Mots clés : ManagementJérôme BarthélémyESSEC

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier