Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Si nous nous fions au philosophe Gabriel Marcel, un problème, « c'est quelque chose qu'on rencontre, qui barre la route. Il est tout entier devant moi. » La solution est souvent technique ou mathématique. Il l'oppose au mystère qui « est quelque chose où je me trouve engagé, dont l'essence est par conséquent de n'être pas tout entier devant moi », ici point de solution technique mais des arrangements non définitifs.


Si nous faisons nôtres ces définitions, penser que l'entreprise serait un ensemble de problèmes à résoudre est un crime contre le réel ; faire du « problem solving » la tâche indépassable du manager, en lieu et place de la formulation de problèmes, est un crime contre l'esprit.


En effet, la romantisation des problèmes est très vivace dans les organisations car le problème y est perçu comme évident dans le sens étymologique du terme c'est-à-dire qu'il se laisse « voir », partout et tout le temps. Au prix de confusions conceptuelles, nous réduisons ainsi le réel au visible voire au palpable et pire, au chiffrable : nous nions son caractère multidimensionnel et par voie de conséquence le « caractère essentiel de l'inutile ».


Ce réalisme irréaliste repose sur un savoir paresseux, amputé de l'essentiel et pour lequel « savoir c'est pouvoir », « réussir, c’est comprendre », « comprendre, c'est être capable de refaire », « le réel, c'est ce qui se répète ». Cette conception étriquée de l'action n'en est pas moins performative : si l'efficacité est à la fois un moyen et une finalité, plus rien n'arrête la force. Dès lors, l'Etat technique dont parlait Bernanos et l’entreprise qui nie la complexité du réel partagent le même ennemi : « l’homme qui ne fait pas comme tout le monde » – « l’homme qui a du temps à perdre » – ou encore « l’homme qui croit à autre chose qu’à la Technique ».


La singularité ainsi devenue anomalie, il faut la débusquer même dans les subjectivités, la procédure aidant.


Les conséquences d'une telle romantisation du problème sont donc bien réelles. Ainsi le travailleur est érigé au rang d'abstraction car transformé en matériel humain répondant à des influx externes. En niant la dimension ontologique et sociale de l'Homme, on fait comme si la rationalité des réponses aux enjeux, réduits en problèmes, règle (définitivement) toutes les questions (existentielles, sociales, sociétales...). Et, d'autre part, cette pratique abstraite du management fait émerger un discours managérial abscons, comique, pédant qui engendre à son tour des pratiques managériales hors-sol.


A défaut de revenir à une conception politique de l'entreprise apte à préserver le sens des ensembles (l'Homme, le travailleur, le citoyen) en nous ancrant dans un réel situé, nous serons définitivement condamnés à « bricoler dans l'incurable » c'est à dire à nous satisfaire de l'humanisme verbal et des vœux pieux au prix d'une entreprise qui divorce de l'Homme et de la société.


Publié le jeudi 25 avril 2024 . 3 min. 03

Téléchargez l'application


Les dernières vidéos
Management et RH

Les dernières vidéos
d'Ibrahima Fall

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :