Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

La notion de leadership n’a cessé d’être au cœur des études et réflexions en matière de RH et de management. Longtemps, le manager a été considéré comme un acteur rationnel, qui s’inscrit dans le cadre qui lui était fixé, en étant capable de prendre des décisions au sein d'un référentiel donné, de guider et d’accompagner ses équipes en fonction des objectifs, d’être un bon coordinateur, en plus d’être un agent de communication efficace.

Mais face à un environnement complexe et incertain, cette figure du manager s’est progressivement effritée, pour laisser place à l'idée d'un manager plus authentique qui agit davantage avec ses émotions et en accord avec ses valeurs.

Pour réaliser un management authentique, il convient de :

- Accepter la réalité humaine et sa complexité en ayant un regard objectif et critique sur soi-même (conscience de soi). C’est admettre et comprendre l’identité de chacun, afin de transformer les vulnérabilités en une force collective, où chacun peut avoir un rôle et une contribution qui soit adaptée à ce qu’il est et ce qu’il peut faire, en faisant preuve de transparence, de lucidité et d’empathie

- Faire preuve d'humilité et de modestie : la légitimité hiérarchique ne signifie pas que l'on soit supérieur à ses collaborateurs. Il convient ici d’admettre que l'octroi d'un statut (titre, fonction, grade) ne confère pas nécessairement des compétences techniques et professionnelles supérieures à celles de ses subordonnés.

Etre en accord avec ses valeurs : un manager authentique sera guidé par ses aspirations et non par des considérations techniques, économiques ou politiques. Ceci conduit à approcher les enjeux et les risques de façon différente. Ainsi, le manager authentique restera en toute circonstance fidèle à ce qu'il croit. A l’inverse, le manager de type rationnel-légal se mettra en conformité avec la règle. Il privilégiera avant tout la « procédure » et optera pour des solutions acceptables sur le plan organisationnel, quitte parfois à aller à l’encontre de ses convictions.

- Aligner ses paroles et ses actes, en évitant toute forme de théâtralisation ou de posture et en s’attachant en toutes circonstances à aider ses collaborateurs.

- Avoir le courage d’affirmer des opinions personnelles fortes qui correspondent profondément à ce que l’on est : l’authenticité a comme principale caractéristique de gagner en valeur au fil du temps, quitte à donner lieu sur le court terme à de l’incompréhension. Dire la vérité, c’est en effet accepter de ne pas plaire, d’agir contre ses intérêts et ceux d’acteurs influents, au nom d’une vision, d’un système de valeurs qui vont au-delà des intérêts partisans.

- Montrer ténacité et détermination dans sa capacité à défendre ses positions, en toute circonstance, malgré les risques encourus… Car pour un manager authentique, l’honneur est incontestablement ce qu’il y a de plus important à défendre.

Mais l’authenticité managériale peut aussi présenter des limites. Elle demande d’être gérée avec habilité et diplomatie. En effet, être authentique peut aussi signifier vouloir parler vrai, mais ce n’est pas forcément tout dire. Car l’authenticité n’est pas forcément comprise par tous. Elle peut parfois être assimilée à de la brutalité. Un manager doit donc savoir faire preuve en toutes circonstances de retenue. Attention également à ne pas surjouer l’authenticité managériale, qui à force d’excès peut parfois « sonner faux ». Enfin, trop d’authenticité peut tuer l’esprit d’entreprendre, le flou nécessaire à toute découverte, la mise en danger, la prise de risque.

Il convient donc de développer une vision dynamique de l’authenticité, qui ne consiste pas à rester figé sur un système de valeurs stables. Au contraire, être authentique, c’est aussi favoriser la découverte permanente de ce que l’on est, accepter de changer, de se remettre en question. C’est enfin affiner sa connaissance de soi, accepter ses qualités et ses défauts, pour finalement continuer à rester soi-même.


Publié le jeudi 6 octobre 2022 . 4 min. 46

Téléchargez l'application


Les dernières vidéos
Management et RH

Les dernières vidéos
d'Olivier Meier

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :