Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le marché du vide à l'horizon 2023

Publié le jeudi 24 septembre 2020 . 3 min. 17

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Segment de haute technologie très dépendant des investissements en R&D de ses clients, le marché du vide ne sera pas épargné par la crise. Des projets de recherche seront repoussés tandis que des mises en service d'appareils sur site risquent d'être reportées. Et si des débouchés se sont taris, comme dans la métallurgie, le gros des commandes devrait se maintenir même si tous les acteurs, de l’amont à l’aval de la filière, ne sont pas logés à la même enseigne. L’activité 2020 ne devrait donc pas sombrer comme elle risque de leur faire dans d’autres secteurs industriels... Il faut dire que les acteurs du vide bénéficient de fondamentaux solides selon l’étude Xerfi-Precepta. Dynamisme du marché mondial des semi-conducteurs à l'aube de la 5G, longue liste d'attente d'installations photovoltaïques sur le territoire, plan « Nano 2022 », déploiement de nano-satellites patrouilleurs à partir de 2023… Les motifs d’une reprise assez rapide ne manquent pas !


Comment au juste se positionne l’industrie française des pompes à vide ? Hé bien la France est le 2e producteur européen et le 6e exportateur mondial. Il faut dire que le pays accueille sur son sol des sites industriels et filiales de leaders mondiaux du domaine à l’instar des allemands Pfeiffer Vacuum et Pierburg Pump ou encore de l’américain Atlas Copco. Même constat dans la fabrication d’électrovannes ou d’appareils de mesure. Finalement, seules les entreprises d’ingénierie et de contrôle-maintenance sont majoritairement sous contrôle français, bien que l’allemand KSB domine cette activité. Des acteurs qui au passage mutent progressivement vers des profils d’ensembliers. Ce rappel sur l’origine des actionnaires signifie en creux que très peu de centres de décision sont basés sur le territoire national. Une situation qui pourrait être préjudiciable pour l’investissement et l’emploi en France notamment en cas de rationalisation de la production de la part de ces multinationales.


Pour améliorer leur position, les acteurs du vide ont jusqu’ici déployé plusieurs stratégies :


• D’abord, ils ont élargi leurs débouchés. C’est le cas avec le secteur de l’élaboration de couches minces qui veut réduire sa dépendance aux ressources naturelles à travers des techniques plus économes comme le « verre métallique » qui pourrait notamment permettre de diversifier les débouchés des technologies du vide dans la fonderie.
• À l’ère de la transition énergétique, les industriels ont aussi investi ces dernières années dans la conception de pompes à vide plus efficace d’un point de vue énergétique. Objectif : permettre aux clients de concilier les performances du vide avec une réduction de leur facture d’énergie.
• Les fabricants entendent également appliquer les principes de l’éco-conception dans leur process à travers l’usage de composants et de procédés de plus en plus économes en énergie. Des efforts qui devraient perdurer après crise.
• Enfin, le perfectionnement des technologies du vide passe nécessairement par une optimisation de la mesure des grandeurs, des méthodes de détection de fuite et de contrôles d’étanchéité… Un enjeu primordial pour le contrôle et la maîtrise du vide afin de séduire les industriels des matériaux pour le photovoltaïque ou des grands instruments comme ceux du projet Iter.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER