De l'intelligence des données à l'expertise augmentée
Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Pourquoi l’incertitude est-elle si déstabilisante pour les individus et les organisations ? évidemment parce qu’elle nous ramène à la peur du lendemain, mais son effet est plus profond que cela. L’incertitude remet en question nos modèles mentaux, c’est-à-dire les croyances que nous construisons pour donner un sens au monde.


Alors comment fonctionnent les modèles mentaux ? et que faire avec eux en incertitude ?


Pour répondre à ces deux questions, il faut partir d’une observation qui est que nous voyons avec le cerveau plus qu’avec les yeux : c’est le cerveau qui donne un sens à ce que nos yeux perçoivent. Il le fait en construisant un modèle de la réalité. C’est à partir de ce modèle que nous pouvons agir. Ainsi, la première fois que vous entrez dans une salle, votre cerveau garde les informations importantes (sièges, porte de sortie, etc.). Sans ce modèle, vous ne pouvez pas utiliser la salle.


Notre cerveau construit également un modèle de notre réalité sociale, notamment de notre environnement personnel et familial, et bien-sûr de notre environnement professionnel. De façon simple, un modèle mental est un ensemble de croyances que nous avons sur ce qui marche et ne marche pas. Par exemple, tout manager a un modèle plus ou moins explicite de la façon dont il motive son équipe. Certains croient qu’une équipe est motivée si elle a des objectifs ambitieux. D’autres si le dirigeant est transparent ou proche de ses troupes. D’autres encore si un sens clair est donné à l’action. Différentes croyances donneront des styles de management différents, parce que nous agissons sur la base de nos modèles.


Les modèles mentaux existent aussi au niveau collectif : Une organisation est définie par un paquet de modèles mentaux ; ceux-ci traduisent comment elle voit le monde, et ce qu’elle croit de la façon de créer de la valeur dans ce monde. Ces modèles se traduisent, notamment, en un modèle d’affaire : l’organisation croit qu’elle doit offrir tel produit ou service à tel type de client en passant par tel canal de distribution.


Plus important, les modèles mentaux sont constitutifs de notre identité profonde: comment nous voyons le monde, c’est aussi comment nous nous voyons, et comment nous sommes dans le monde.


Au cours du temps, nous gardons les modèles qui marchent. Ils deviennent des évidences pour nous. Nous ne les voyons même plus. Ils se figent en certitudes. Les croyances deviennent des vérités universelles et éternelles. C’est Kodak pour qui il est évident que tout le monde imprimera toujours ses photos sur du papier. Ce sont les entreprises qui croient qu’il sera toujours facile d’importer ce dont elles ont besoin de l’autre bout du monde.


Mais il y a l’incertitude. Le propre de celle-ci est de rendre les modèles obsolètes. Ce qui était possible devient impossible, ou inversement. Ce qui a marché ne marche plus, ou inversement. Ce qui était scandaleux devient banal, ou inversement. Les certitudes deviennent fausses. Les croyances doivent être remises en question.


Si les croyances sur lesquelles elle fonde son fonctionnement et son identité deviennent fausses, c’est l’existence-même de l’organisation qui est en question. On voit à quel point la question est vitale.


En incertitude, les modèles mentaux doivent donc être l’outil-clé du manager. Ils comptent plus que la stratégie ou les processus. Exposer les modèles mentaux, les tester pour voir s'ils sont toujours valables et les ajuster si nécessaire, doit devenir une compétence clé pour les dirigeants de l'organisation. Elle doit être pratiquée systématiquement et régulièrement, pour garder un lien vital avec le monde.


Si vous ne voulez pas construire l'avenir de votre organisation sur du sable, le développement de cette compétence devrait figurer en bonne place à l'ordre du jour de votre prochain séminaire exécutif.


Publié le mercredi 17 janvier 2024 . 4 min. 03

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :