La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Le graphique 15 ans de consommation des...
https://player.vimeo.com/video/123460603?autoplay=1 15-ans-de-consommation-des-menages-en-Europe-2463.jpg
22/05/201403:19
A l'aube de l'euro, la consommation des Européens s'emballe. Pendant 3 ans, elle va croître de plus 3% en volume, c'est quasiment deux fois plus qu'auparavant. Une accélération venue des pays qualifiés à la monnaie unique dont la consommation se réveille une fois passée la brimade de la rigueur des critères de Maastricht. Mais les Britanniques ne sont pas en reste, et tous les pays sont à la fête, même si l'Allemagne est un peu en retrait. Avec l'éclatement de la bulle internet, la consommation freine et ne progresse plus que de 2% environ par an entre 2001 à 2007. Mais c'est une moyenne de façade. Car si le rythme ralentit, c'est que l'Allemagne fait désormais faux bond. C'est la conséquence de sa stratégie néo-mercantiliste, qui impose un strict contrôle des salaires, quitte à pénaliser ses ménages. Un choix totalement opposé à celui des autres poids lourds européens qui eux, misent sur la consommation. La demande y est dopée par un coût du crédit exceptionnellement faible et des salaires en hausse. La flambée immobilière accompagne le mouvement. Elle provoque des effets richesse, notamment dans les  pays ou le crédit est indexé sur le patrimoine. C'est le cas au Royaume-Uni. Bilan, entre 2001 à 2007, la consommation des Britanniques gagne 2,9% en moyenne par an. Les Espagnols font encore mieux avec 3,6%. Les Français ne sont pas en reste avec 2,1%. Les Italiens sont distancés avec 0,8% mais ce sont bien les Allemands qui sont à l'écart avec 0,2% seulement, dix fois mois que la moyenne ! Avec l'électrochoc de 2008-2009, la consommation dérape de 2,3% entre début 2008 et l'été 2009. Mais elle ne s'effondre pas car les gouvernements s'efforcent de la maintenir à flot par des plans de relance. On note une courte reprise en 2010, à la faveur d'un redémarrage temporaire de l'activité. Mais la consommation cède courant 2011 avec la mise en place des plans d'austérité en Grèce, mais aussi en Italie, en Espagne et au Portugal. La fiscalité des pays du sud bascule en faveur des entreprises et des politiques de l'offre. Coincée entre le Nord et le Sud, le gouvernement français se résigne à s'aligner. La pression sur les ménages s'intensifie et la consommation se fige. La consommation fait un plateau, mais c'est un plateau trompeur. 1- en raison de la croissance démographique. La population européenne a gagné 10 millions d'habitants entre 2007 et 2013, si bien que la consommation par tête diminue (-2,5% sur la période) 2- la moyenne masque une réalité beaucoup plus dure. Car si les dépenses des Allemands gagnent 1% l'an depuis 2007, si celles des Français progressent encore timidement, elles stagnent chez les Britanniques, plongent chez les Italiens (-1,3%) et encore plus chez les Espagnols (-1,7%).

Le Graphique, 15 ans de consommation des ménages en Europe, une vidéo Xerfi Canal

En savoir plus

Mots clés : Consommation et ménagesEurope / Zone euro

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier